Attentat de Bangkok: deux autres suspects recherchés

chargement

Thaïlande L'enquête sur l'attentat de Bangkok progresse, la police locale recherche deux autres suspects, après des découvertes dans un appartement. La corruption est également présente au sein de l'enquête.

  08.09.2015, 17:02
Une bombe, arrimée sur une moto, a explosé au temple hindou d'Erawan, dans un quartier du centre de la capitale fréquenté par les touristes.

Après une arrestation samedi, deux nouveaux suspects sont recherchés dans l'enquête sur l'attentat de Bangkok, a annoncé la police lundi, deux semaines après une attaque toujours non revendiquée. Des engins explosifs ont été découverts dimanche dans leur appartement.

C'est la principale avancée des enquêteurs depuis l'arrestation samedi d'un homme voyageant avec un passeport turc à l'authenticité douteuse. Les nouveaux suspects sont une Thaïlandaise de 26 ans portant un hidjab et un homme non identifié, a annoncé le porte-parole de la police Prawut Thavornsiri à la télévision.

La police a diffusé la photo d'identité de la femme ainsi qu'un portrait-robot du deuxième suspect - un homme brun avec une fine moustache - qui vivait dans le même appartement. Lors d'une conférence de presse, le porte-parole a précisé ensuite que l'homme recherché était "étranger", mais sa nationalité n'a pas été précisée.

La perquisition a eu lieu dans un immeuble du quartier de Minburi, dans la même banlieue nord-est à forte population musulmane où a été interpellé le suspect samedi.

Plus de 200 faux passeports

Cet homme était toujours interrogé, sans succès jusqu'ici selon les policiers. La police tente d'établir par des analyses ADN s'il est le poseur de bombe ou a participé à son élaboration, des traces de TNT ayant été découvertes sur lui.

Les autorités se disent "sûres à 100% de son implication" dans l'explosion qui a visé un sanctuaire hindouiste très fréquenté par les touristes chinois. Le suspect avait plus de 200 faux passeports lors de son arrestation, selon la police. 

Récompense aux policiers

Le chef de la police nationale thaïlandaise a annoncé lundi avoir versé une récompense de près de 75'000 euros aux officiers de police ayant permis l'arrestation de samedi.

"Il y a un million de bahts (près de 27'000 francs) de ma part et deux autres millions de la part d'hommes d'affaires qui sont mes amis et ne veulent pas être cités", a déclaré le chef de la police nationale, Somyot Poompanmoung, lors d'une conférence de presse au siège de la police.

La pratique est répandue, les jeunes policiers ne gagnant que 460 dollars (443 francs) par mois. Leur complément de salaire est censé être assuré par les pots-de-vin.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RétrospectiveEn 1983, la petite Grenade soumise aux Etats-UnisEn 1983, la petite Grenade soumise aux Etats-Unis

live
En directCoronavirus: la Suisse s'intéresse au mélange des vaccins Pfizer et ModernaCoronavirus: la Suisse s'intéresse au mélange des vaccins Pfizer et Moderna

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 23 octobre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobre

DrameEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournageEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournage

Top