02.07.2016, 19:11

Attentat d'Istanbul: le bilan s'alourdit, le cerveau identifié

chargement
Le bilan s'est alourdi à 45 morts. 52 personnes seraient encore soignées, dont 20 en soins intensifs.

Attentat d'Istanbul Le bilan de l'attentat d'Istanbul s'est alourdit à 45 morts samedi. Des médias turcs ont identifié un Tchétchène du nom d'Akhmed Tchataïev comme étant le cerveau de l'attentat. Il serait le chef de l'EI à Istanbul.

Le bilan du triple attentat-suicide qui a frappé mardi l'aéroport d'Istanbul s'est alourdi samedi à 45 morts. Un enfant jordanien a succombé à ses blessures à l'hôpital, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Le gouvernorat d'Istanbul a de son côté indiqué dans un communiqué que 52 personnes étaient toujours soignées, dont 20 en soins intensifs. L'attaque, la quatrième et la plus meurtrière en Turquie depuis le début de l'année, n'a toujours pas été revendiquée mais les responsables turcs ont pointé du doigt l'Etat islamique (EI).

Dans le cadre de cette enquête, la police a arrêté 24 personnes à Istanbul, dont quinze étrangers, selon l'agence de presse progouvernementale Anatolie. Lors d'une autre opération, 17 membres de l'EI ont été interpellés à Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, a annoncé le gouverneur de la ville dans un communiqué.

Signe de la tension régnant à Istanbul, un homme a provoqué samedi un mouvment de panique en criant "kamikaze" sur un marché bondé d'Umraniye, quartier populaire de la rive asiatique de la ville. Une femme a été légèrement blessée dans la cohue, selon les médias.

Cerveau identifié

Les autorités ont affirmé que les kamikazes de l'aéroport étaient un Russe, un Ouzbek et un Kirghiz. Anatolie écrit de son côté que le ministère public a identifié deux des assaillants comme étant deux hommes de nationalité russe. Les ex-républiques soviétiques d'Asie centrale font partie des plus importants fournisseurs de djihadistes en Syrie et en Irak.

Des médias turcs ont identifié un Tchétchène du nom d'Akhmed Tchataïev comme le cerveau de l'attentat de l'aéroport. Il serait le chef de l'EI à Istanbul et aurait également organisé les attaques près de Taksim (en mars) et Sultanahmet (janvier), au coeur d'Istanbul, selon le quotidien Hürriyet.

Ce suspect est inscrit par les Nations unies sur une liste de dirigeants de l'EI. Il serait chargé par l'organisation djihadiste d'instruire les recrues russophones.

Tchataïev a perdu son bras après avoir été capturé par les forces russes lors des combats en Tchétchénie en 2000 et a été amputé d'un pied des années plus tard en raison de ses blessures. Arrêté il y a cinq ans en Bulgarie à la demande de Moscou, il a été libéré parce qu'il avait le statut de réfugié politique en Autriche. Blessé et capturé en Géorgie un an plus tard, il a une nouvelle fois été relâché.

Quatre "terroristes" arrêtés

Par ailleurs, les forces de l'ordre turques ont interpellé mercredi quatre Turcs au point de passage d'Oncupinar à la frontière syrienne. Ces quatre personnes sont soupçonnées d'appartenir à un groupe terroriste, selon un communiqué du bureau du gouverneur du lieu. Elles tentaient de rentrer en Turquie en provenance d'une zone de guerre en Syrie, précise le communiqué.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Attentat d'IstanbulAttentat d'Istanbul: les 3 kamikazes étaient de nationalité russe, ouzbek et kirghizeAttentat d'Istanbul: les 3 kamikazes étaient de nationalité russe, ouzbek et kirghize

TurquieAttentat à Istanbul: arrestation de 13 personnes par la police turqueAttentat à Istanbul: arrestation de 13 personnes par la police turque

terrorismeAttentats à Istanbul: images des explosions diffusées sur les réseaux sociauxAttentats à Istanbul: images des explosions diffusées sur les réseaux sociaux

Top