Attaque à l’arc en Norvège: un «acte terroriste», selon les services de sécurité

chargement

Enquête La police norvégienne a arrêté un Danois de 37 ans, soupçonné d’être l’auteur d’une attaque à l’arc qui a fait 5 morts et 2 blessés mercredi à Konsberg. Selon elle, l’homme avait montré des signes de radicalisation les dernières années et s’était converti à l’islam.

  14.10.2021, 10:36
L'attaque s'est déroulée mercredi soir dans le sud-est de la Norvège.

L’attaque à l’arc qui a fait cinq morts en Norvège ressemble à ce stade à un «acte terroriste», ont estimé les services de sécurité norvégiens jeudi. Ils n’ont pas pour autant relevé le niveau d’alerte dans le pays.

A lire aussi: Norvège: un homme armé d’un arc fait 5 morts et 2 blessés

Les événements survenus mercredi soir à Kongsberg, ville du sud-est de la Norvège, «ont les apparences d’un acte terroriste à ce stade, mais l’enquête (…) tirera davantage au clair ce qui les a motivés», a indiqué le PST dans un communiqué.

L’homme interpellé, qui a reconnu les faits selon les enquêteurs, est un Danois de 37 ans converti à l’islam suspecté par le passé de radicalisation, avait annoncé plus tôt dans la journée la police norvégienne. Il «est connu du PST», a confirmé le service de sécurité intérieur, qui se refuse toutefois à en dire plus.



Le service norvégien a toutefois laissé inchangé son niveau de menace d’attentat dans le pays, considéré comme «modérée». «Selon notre analyse, ce qu’il s’est passé mercredi à Kongsberg ne change pas l’état de la menace au niveau national», écrit-il.

L’auteur présumé des faits, dont le nom n’a pas été rendu public, doit être présenté à un juge vendredi et doit également subir des examens psychiatriques, selon les autorités.

Craintes

«Il est question d’un converti à l’islam», a dit un responsable de la police norvégienne, Ole Bredrup Saeverud, lors d’un point de presse jeudi à Tønsberg. «Il y a eu des craintes liées à une radicalisation précédemment», a-t-il ajouté, précisant que ces craintes remontaient à 2020 et avant, et qu’elles avaient donné lieu à un suivi de la police.

Il y a eu des craintes liées à une radicalisation précédemment.
Ole Bredrup Saeverud, responsable de la police norvégienne

Cinq personnes sont mortes et deux autres ont été blessées dans cette attaque qui a choqué le paisible royaume scandinave, déjà meurtri par deux attentats d’extrême droite au cours de la dernière décennie.


ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EnquêteNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en questionNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en question

EnquêteAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en questionAttaque à l’arc en Norvège: la santé mentale de l’auteur en question

Top