07.06.2017, 20:08

Anthropologie: le plus ancien fossile d'Homo sapiens découvert est 100'000 ans plus vieux que ce que l'on croyait

chargement
Pendant longtemps, il y aurait ainsi eu plusieurs espèces d'hommes à travers le monde.

Evolution Des restes d'Homo sapiens datant de 300'000 ans ont été découverts sur le site de Jebel Irhoud au Maroc. La boîte crânienne est assez différente de l'homme actuel. A la plus grande surprise des chercheurs, cet Homo sapiens avait une belle face humaine, similaire à la notre.

Des restes d'Homo sapiens qui ressemblent à l'homme d'aujourd'hui ont été mis au jour au Maroc et datés de 300'000 ans. Cette découverte représente "un coup de vieux de 100'000 ans" pour notre espèce qui semblait, déjà à cette époque, dispersée sur le continent.

"Cette découverte représente la racine même de notre espèce, l'Homo sapiens le plus vieux jamais trouvé en Afrique ou ailleurs", explique le Français Jean-Jacques Hublin. Directeur du département d'Evolution humaine à l'Institut Max Planck de Leipzig (Allemagne), il est coauteur des travaux.

"Le nid de restes humains" a été découvert lors de fouilles entreprises en 2004 sur le site de Jebel Irhoud, dans le nord-ouest du Maroc. Dans ce nid, "des découvertes tout à fait remarquables, notamment une face humaine et une mandibule, probablement la plus belle mandibule d'Homo sapiens d'Afrique", précise le scientifique.

Loin d'être au bout de leur surprise, les chercheurs ont alors constaté que "la face d'un de ces premiers Homo sapiens est la face de quelqu'un que l'on pourrait rencontrer dans le métro". Jean-Jacques Hublin s'amuse à raconter que si l'homme de Jebel Irhoud portait un chapeau, on ne pourrait pas le différencier de nous.

 

 

Sa boîte crânienne, par contre, est encore assez différente de celle de l'homme actuel. "Il reste encore une longue évolution avant d'arriver à une morphologie moderne", précise le professeur invité au Collège de France.

"Ce n'est pas fini!"

Le site, situé dans la région de Safi, à 400 km au sud de Rabat, est bien connu des archéologues. En 1968 déjà, il a livré le fossile d'un jeune enfant Homo sapiens, appelé d'Irhoud 3, initialement daté à 40'000 ans, puis à 160'000 ans.

Sceptiques quant à la véracité de cette datation, Jean-Jacques Hublin et les membres de son équipe engagent de nouvelles fouilles en 2004. Les archéologues reviennent avec bien plus qu'une nouvelle datation et font l'objet, mercredi, de deux études distinctes dans Nature ainsi que la couverture de la revue.

"On a fait passer le nombre de restes humains du site de 6 à 22", s'enthousiasme le chercheur. Des restes appartenant au moins à cinq individus: trois adultes, un adolescent et un enfant. "Et ce n'est pas fini!", ajoute-t-il.

 

 

"Très belle découverte"

De nombreux groupes très différents ont donc coexisté, non seulement dans des régions lointaines les unes des autres, mais peut-être également dans des régions proches. Des groupes d'Homo sapiens archaïques auxquels s'ajoutent d'autres espèces humaines comme l'Homo erectus, les néandertaliens, les denisoviens et peut-être les Homo naledi.

"Il y a donc eu pendant longtemps plusieurs espèces d'hommes à Travers le monde, qui se sont croisées, ont cohabité, échangé des gènes...", dit Antoine Balzeau, paléoanthropologue qui n'a pas participé à cette découverte, mais la qualifie de "très belle".

"On s'éloigne de plus en plus de cette vision linéaire de l'évolution humaine avec une succession d'espèces qui viennent les unes au bout des autres", dit Jean-Jacques Hublin.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DécouverteAnthropologie: un crâne d'Homo sapiens vieux de 55'000 ans découvert en IsraëlAnthropologie: un crâne d'Homo sapiens vieux de 55'000 ans découvert en Israël

PaléontologieLucy, premier ancêtre de l'homo sapiens, grimpait toujours aux arbresLucy, premier ancêtre de l'homo sapiens, grimpait toujours aux arbres

Lucy grimpait toujours aux arbres

Lucy, célèbre premier ancêtre bipède connu de l'homo sapiens, devait continuer de vivre dans les arbres. Cette...

  26.10.2012 11:13

AnthropologieAnthropologie: l'homme de Néandertal était cannibaleAnthropologie: l'homme de Néandertal était cannibale

AnthropologieAnthropologie: rencontres intimes entre premiers Hommes modernes et NéandertaliensAnthropologie: rencontres intimes entre premiers Hommes modernes et Néandertaliens

Top