17.09.2014, 14:22

Alstom retire son recours contre les CFF

chargement
Un rachat d'Alstom par General Electric n'est pas vue d'un très bon œil par le gouvernement français.

 17.09.2014, 14:22 Alstom retire son recours contre les CFF

Trafic ferroviaire Le français Alstom retire son recours contre la commande géante des CFF à Stadler Rail.

L'équipementier français Alstom retire son recours contre l'attribution en mai par les CFF d'une commande de 29 trains à Stadler Rail. Mais la bataille n'est pas encore gagnée pour l'ex-régie fédérale et l'entreprise suisse: la plainte d'un autre concurrent, l'espagnol Talgo, est toujours pendante.

Evoquée mercredi par les quotidiens "St. Galler Tagblatt" et "Neue Luzerner Zeitung", la marche arrière d'Alstom a été confirmée à l'ATS par Renzo Radice, porte-parole de l'entreprise. Il a justifié cette volte-face par le fait que les CFF ont apporté des réponses aux questions qui demeuraient ouvertes.

Les deux recours avaient été déposés auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF) suite à l'adjudication, au début du mois de mai, d'une commande de près d'un milliard de francs. Un porte-parole du TAF a précisé mercredi que la société Talgo maintenait pour l'heure ses doléances.

Du côté des CFF, on refusait de crier victoire après la décision d'Alstom. En effet, le fait que le nombre de recours déposés diminue de moitié ne change rien, a souligné un porte-parole. La compagnie ferroviaire n'est pas en mesure d'estimer le retard que prendra la livraison des nouveaux convois en raison de la procédure judiciaire.

Peu d'arguments valables

Autre son de cloche chez Stadler Rail, où l'on s'est dit soulagé du retrait du recours d'Alstom. Selon l'entreprise thurgovienne, ses deux concurrentes ont peu d'arguments à faire valoir auprès des juges.

La commande géante passée à Stadler Rail, et sur laquelle avaient des visées aussi bien Alstom que Talgo, concerne des rames censées répondre à l'augmentation prévue du nombre de voyageurs après l'ouverture des tunnels de base du Gothard et du Ceneri. Initialement, il était prévu que les nouveaux trains soient mis en service progressivement dès la fin 2019.


Top