Alliance mondiale contre la pédopornographie

chargement

Pédopornographie Près de cinquante pays sont devenus membre d'une alliance contre la pédopornographie ce mercredi à Bruxelles.

  05.12.2012, 19:26

L'Union européenne, les Etats-Unis et vingt autre pays, dont la Suisse, ont constitué mercredi à Bruxelles une "alliance mondiale" "pleine de bonne volonté" pour lutter contre la diffusion d'images de pédopornographie sur l'internet. Mais ils ne disposent pas de moyen de coercition.

"Les abus sexuels contre les enfants commis en ligne sont des crimes horribles et ce sont des crimes cachés dans les recoins les plus sombres de l'internet", a souligné la commissaire européenne en charge des Affaires intérieures Cecilia Malmström au cours d'un point de presse avec le ministre américain de la Justice, Eric Holder.

"Plus d'un million d'images d'enfants victimes d'abus sexuels et d'exploitation sexuelle circulent actuellement sur l'internet. L'industrie de pornographie enfantine sur internet génère environ 50'000 nouvelles images chaque année, pour une valeur estimée à 250 millions de dollars à Travers le monde, a rappelé Mme Malmström. Elle citait les statistiques de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

"Mais les criminels font tout pour rendre leurs réseaux invisibles et aucun pays ne peut les combattre seuls", a-t-elle insisté, saluant la décision de 48 pays de constituer une alliance mondiale pour lutter contre ce fléau. L'initiative vise à sensibiliser les victimes de ces actes pour les aider et de poursuivre leurs auteurs, a-t-elle expliqué.

Sans la Russie

L'UE s'est dotée d'un appareil législatif très sévère pour lutter contre la pédopornographie, mais souvent les serveurs sont localisés à l'étranger et, dès lors, hors d'atteinte pour la police et la justice. Plus de 9500 sites et pages web à caractère pédopornographique ont ainsi été détectés en 2011 en Russie, selon l'ONG russe Ligue de l'Internet sans danger. Or la Russie ne fait pas partie de l'alliance.

"Nous avons invité la Russie a rejoindre l'alliance, mais elle n'était pas prête à le faire", a reconnu Mme Malsmtröm. "J'espère qu'elle acceptera de le faire plus tard", a-t-elle ajouté.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président du Conseil européen Herman Van Rompuy auront l'occasion d'évoquer ce point avec le président russe Vladimir Poutine lors du sommet UE-Russie le 21 décembre à Bruxelles.

Un premier pas

Les membres de l'alliance veulent identifier et traduire en justice les criminels impliqués dans ces activités, mais ils n'ont aucun pouvoir de coercition, a reconnu le ministre américain de la Justice.

"Je suis convaincu que dans tous les pays il y a des personnes de bonne volonté qui se mobiliseront pour forcer les gouvernements récalcitrants à agir", a toutefois assuré Eric Holder. "Il ne s'agit que du premier pas aujourd'hui et je suis convaincu que lors de notre prochaine réunion le nombre des pays ralliés aura augmenté car il s'agit d'un problème mondial qui appelle une réponse mondiale", a-t-il conclu.

Combat suisse

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, qui a participé à la conférence des ministres organisée à l'occasion de la création de cette alliance, a souligné la volonté de la Suisse de combattre énergiquement la pédocriminalité sur internet et de renforcer la coopération internationale en la matière.

Selon un communiqué de presse du Département fédéral de justice et police (DFJP), la ministre de la justice a déclaré: "Ce crime ne doit pas être banalisé, des méthodes d'investigation efficaces et le concours d'une population sensibilisée sont indispensables pour mettre au jour les cas de pédocriminalité."

Simonetta Sommaruga a par ailleurs rappelé que le travail qu'effectue le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet (SCOCI) avec les fournisseurs de services internet et les autorités cantonales de poursuite pénale et la coopération entre États revêtent une importance primordiale.

L'alliance regroupe les 27 Etats membres de l'UE, les Etats-Unis et vingt autres pays: Albanie, Australie, Cambodge, Corée du Sud, Croatie, Géorgie, Ghana, Japon, Moldavie, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Nigeria, Norvège, Philippines, Serbie, Suisse, Thaïlande, Turquie, Ukraine et Vietnam.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: 130 nouveaux cas en 24 heures, un décès et 13 malades hospitalisésCoronavirus: 130 nouveaux cas en 24 heures, un décès et 13 malades hospitalisés

SuspicionAsile: la Suisse recourt aux services d’un informateur tibétain douteuxAsile: la Suisse recourt aux services d’un informateur tibétain douteux

VacancesCoronavirus: la reprise du tourisme est encore timide en EspagneCoronavirus: la reprise du tourisme est encore timide en Espagne

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 21 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 21 juin

SanctionsBélarus: l’UE coupe les vivres au régime en représailles de l’avion détournéBélarus: l’UE coupe les vivres au régime en représailles de l’avion détourné

Top