19.07.2016, 07:35

Allemagne: nouveau parti politique pour le mouvement islamophobe Pegida

chargement
Mouvement clairement ancré à l'extrême droite, Pegida fait l'objet de plusieurs enquêtes judiciaires pour incitation à la haine.

islamophobie "Parti populaire pour la liberté et la démocratie directe" (FDDV), c'est le nom du futur parti politique que veut créer le mouvement islamophobe allemand Pegida. Selon le chef du mouvement, le nouveau parti ne fera pas d'ombre à l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), parti de droite populiste.

Le mouvement islamophobe et anti-immigrés allemand Pegida, fer de lance de la protestation contre les Réfugiés depuis un an, a annoncé lundi vouloir créer un parti politique. Le groupe ne fera pas concurrence à la droite populiste de l'AfD.

Le futur parti doit s'appeler "Parti populaire pour la liberté et la démocratie directe" (FDDV), a annoncé le chef du mouvement, Lutz Bachmann. Il s'exprimait lors du traditionnel rassemblement organisé par son mouvement dans le centre de Dresde (est) et a indiqué qu'il n'en briguait pas la direction.

Il a justifié la démarche en affirmant que l'association à l'origine de Pegida était menacée d'interdiction par les pouvoirs publics, de plus inquiets de ses dérives extrémistes. M. Bachmann a toutefois assuré que le nouveau parti ne ferait pas d'ombre à l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), parti de droite populiste, flirtant avec l'extrême droite, qui a connu un essor spectaculaire depuis plusieurs mois.

"Nous soutiendrons l'AfD lors des prochaines élections législatives (prévues à l'automne 2017, ndlr) et ne présenterons de candidats que dans un nombre limité de circonscriptions", a-t-il assuré.

Il a affirmé que les relations avec l'AfD étaient bonnes dans la plupart des régions du pays, où le parti de droite populiste a compris que "c'est seulement ensemble" avec Pegida que le succès est garanti. M. Bachmann entend, quant à lui, continuer à s'occuper de Pegida.

Incitation à la haine

Les "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident" (Pegida) ont lancé leur mouvement à l'automne 2014, par des manifestations anti-immigrés hebdomadaires dans leur fief de Dresde. Mouvement clairement ancré à l'extrême droite, il fait l'objet de plusieurs enquêtes judiciaires pour incitation à la haine.

Il n'a toutefois jamais vraiment réussi à remplir son objectif d'essaimer dans toute l'Allemagne, restant populaire seulement dans l'est du pays. Les responsables de l'AfD sont divisés entre ceux qui assument la proximité avec Pegida et ceux qui veulent s'en dissocier.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 14 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 14 août

ConflitBélarus: la contestation s’étend contre Loukachenko, l’Union européenne appelle à des sanctionsBélarus: la contestation s’étend contre Loukachenko, l’Union européenne appelle à des sanctions

Or noirEtats-Unis: Washington saisit 1 million de barils de pétrole iranien destiné au VenezuelaEtats-Unis: Washington saisit 1 million de barils de pétrole iranien destiné au Venezuela

InsoliteAllemagne: un sanglier voleur d’ordinateur met en rogne un nudiste berlinoisAllemagne: un sanglier voleur d’ordinateur met en rogne un nudiste berlinois

drameBeyrouth meurtrie, victime de la corruption: chronologie d’une catastrophe annoncéeBeyrouth meurtrie, victime de la corruption: chronologie d’une catastrophe annoncée

Top