01.12.2018, 19:03

Affaire Khashoggi: la CIA retrouve des messages préoccupants envoyé par MBS

chargement
Le prince héritier aurait envoyé 11 messages.

Meutre Selon la CIA, Mohammed ben Salmane aurait communiqué avec un conseiller avant et après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

La CIA a appris l'existence d'une dizaine de messages envoyés par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane dans les heures précédant et suivant le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi au conseiller supervisant l'opération, selon le Wall Street Journal.

Le journal a pris connaissance d'extraits du rapport secret de l'agence de renseignements américaine CIA ayant conclu que "MBS" avait "probablement" commandité l'assassinat du journaliste saoudien, tué lors de sa visite au consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre.

 

 

Dans ce rapport, la CIA rapporte que le prince a écrit au moins onze messages à son plus proche conseiller, Saoud al-Qahtani, qui supervisait l'équipe de quinze hommes envoyés en Turquie pour tuer Jamal Khashoggi. Le conseiller royal a été limogé et officiellement accusé en Arabie saoudite d'avoir joué un rôle central, ainsi que sanctionné par le Trésor américain avec seize autres Saoudiens.

Communication directe

Saoud al-Qahtani communiquait directement avec le chef d'équipe durant l'opération, selon la CIA, indique le Wall Street Journal, qui ne précise le type des messages. La CIA ignore le contenu des messages envoyés par le prince héritier à son collaborateur.

Mais son rapport conclut, avec un degré de certitude "moyen à élevé", que le prince Mohammed "ciblait personnellement" Khashoggi et "a probablement ordonné sa mort". Le rapport clarifie: "Nous manquons d'informations directes montrant que le prince héritier a donné un ordre d'assassinat".

Les espions américains rapportent également que le dirigeant saoudien a dit à des proches, en août 2017, que s'il ne parvenait pas à faire revenir Jamal Khashoggi en Arabie saoudite, "nous pourrions éventuellement l'attirer en dehors de l'Arabie saoudite et faire des arrangements", ce qui "semble anticiper l'opération saoudienne lancée contre Khashoggi".

Le journaliste, âgé de 59 ans au moment de sa mort, s'était exilé aux Etats-Unis en 2017.

Le contenu exact du rapport de la CIA est très discuté à Washington, depuis que Donald Trump a déclaré publiquement que le service de renseignements n'avait "rien trouvé d'absolument certain".

Le président américain est accusé, y compris au sein de son parti au Congrès, de chercher à épargner le prince héritier au nom des intérêts stratégiques américains en Arabie saoudite.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MeurtreAffaire Khashoggi: le prince saoudien a commandité l'assassinat selon la CIAAffaire Khashoggi: le prince saoudien a commandité l'assassinat selon la CIA

horreurAffaire Khashoggi: selon la presse turque, son corps a été dissous puis jeté dans des canalisationsAffaire Khashoggi: selon la presse turque, son corps a été dissous puis jeté dans des canalisations

ArmesAffaire Khashoggi: les pièces de rechange d'armes pour l'Arabie saoudite ne seront pas livréesAffaire Khashoggi: les pièces de rechange d'armes pour l'Arabie saoudite ne seront pas livrées

Affaire KhashoggiLe meurtre du journaliste Jamal Khashoggi a été "prémédité", selon le procureur saoudienLe meurtre du journaliste Jamal Khashoggi a été "prémédité", selon le procureur saoudien

Top