Twitter: noms d'utilisateurs plus décomptés dans les réponses

chargement

SOUPLESSE Le réseau social Twitter a annoncé jeudi que les noms d'utilisateurs ne seront plus décomptés dans les réponses. La règle d'airain de 140 caractères est donc conservée tout en accordant plus de souplesse pour tenter d'attirer de nouveaux usagers.

 31.03.2017, 08:08
"Notre travail n'est pas fini", a promis Sasank Reddy, directeur produit de Twitter.

Les 140 caractères d'un tweet peuvent s'avérer une source d'inspiration ou une insupportable contrainte. Pour essayer d'attirer le chaland, Twitter a annoncé jeudi que les noms d'utilisateurs ne seront plus décomptés dans les réponses.

Le réseau social peut donc se targuer de conserver sa règle d'airain de 140 caractères tout en accordant plus de souplesse et tenter ainsi d'attirer de nouveaux usagers.

Les investisseurs reprochent souvent à la compagnie de ne pas arriver à attirer assez de nouveaux utilisateurs et lui en font payer le prix en Bourse.

"Notre travail n'est pas fini", a promis Sasank Reddy, directeur produit de Twitter. "Nous allons continuer à réfléchir aux moyens d'améliorer les conversations et de rendre Twitter plus facile d'usage", a-t-il souligné.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

droits humains bafouésEmirats arabes unis: dix ans de prison pour avoir critiqué le gouvernement sur TwitterEmirats arabes unis: dix ans de prison pour avoir critiqué le gouvernement sur Twitter

terrorismeEn six mois, Twitter a suspendu près de 377'000 comptes faisant l'apologie du terrorismeEn six mois, Twitter a suspendu près de 377'000 comptes faisant l'apologie du terrorisme


Réseaux sociauxDes milliers de comptes Twitter piratés par la propagande pro-Erdogan, une "petite gifle ottomane"Des milliers de comptes Twitter piratés par la propagande pro-Erdogan, une "petite gifle ottomane"

Top