04.06.2019, 07:06

Technologie: Apple va remplacer son service de téléchargement de musique iTunes par 3 apps

chargement
Lancé en 2001, iTunes permet aux usagers de payer pour télécharger de la musique.

Musique Qui n'a pas jamais utilisé iTunes pour télécharger et gérer ses fichiers musicaux? Une habitude qu'il va falloir changer, car Apple a annoncé lundi soir la fermeture de ce portail au profit de sa plateforme de streaming, Apple Music. Les contenus de vos bibliothèques seront toujours accessibles.

Fin d'une époque: Apple a acté lundi la fin d'iTunes, son célèbre logiciel multimédia. Le groupe a choisi de privilégier ses applications plus fluides et plus modernes, Apple Music ou Apple TV, centrées sur le streaming.

Au moment où les ventes d'iPhone patinent, la firme à la pomme a confirmé sa volonté de miser fort sur ses autres produits, services et applications, lundi lors de sa conférence annuelle des développeurs Apple à San Jose (Californie). Le groupe américain a aussi annoncé de nouvelles fonctionnalités censées mieux protéger les données personnelles de ses clients.

 

 

"L'avenir d'iTunes n'est pas une 'app' mais trois": Apple Music, Apple Podcasts et Apple TV, a dit lundi Craig Federighi, responsable "logiciels" de la firme américaine. Le logiciel, disponible sur Mac et PC, "est remplacé par trois nouvelles 'apps'", a explicité Apple dans un communiqué, précisant que ces changements interviendront avec le nouveau système d'exploitation disponible à l'automne.

En clair, les usagers d'iTunes sur ordinateur devront se servir d'Apple Music, Apple Podcasts et Apple TV pour accéder aux contenus multimédia. Apple n'a pas précisé ce qu'il se passerait pour les utilisateurs de PC.

 

 

Depuis 2001

Cette fin, qui marque pour beaucoup d'utilisateurs la fin d'une ère, était prévisible: iTunes ne subsistait guère plus que sur les Mac alors que les iPhone ou iPad disposaient déjà des applications Music, Podcasts et TV.

Dévoilé en 2001, iTunes permettait de lire chansons, films, séries, podcasts et de classer ses morceaux en créant des listes de lecture par exemple et de synchroniser depuis son ordinateur les contenus sur les différents appareils mobiles de la marque à la pomme.

Sa boutique en ligne iTunes Store donne accès à l'achat et au téléchargement de chansons ou d'albums entiers et on peut y louer ou acheter films ou séries. Un modèle innovant à l'époque mais rendu en partie obsolète aujourd'hui par le triomphe du streaming sur abonnement, dans lequel Apple a fini par se lancer aussi.

 

 

Apple Music

Apple a précisé qu'il serait toujours possible d'acheter de la musique sur l'"iTunes Music Store" et que les clients Apple auront toujours la possibilité de synchroniser leurs appareils mobiles via les applications qui remplacent iTunes.

Lancé en 2015, Apple Music permet un accès illimité de musique en streaming via un abonnement mensuel, sur le modèle de Spotify. On peut aussi lire ses morceaux déjà téléchargés ou copiés depuis un bon vieux CD et figurant dans sa bibliothèque personnelle.

Le lecteur mp3 iPod (lancé aussi en 2001) et l'iTunes Store avaient puissamment bousculé le monde de la musique en popularisant le téléchargement légal, à l'époque où les sites comme Napster permettaient de récupérer films et chansons sans payer un centime.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CultureLes plateformes de streaming comme Netflix devront investir dans les films et séries suissesLes plateformes de streaming comme Netflix devront investir dans les films et séries suisses

cultureMusique: la baisse des téléchargements et des ventes de CD compensée en Suisse par le streamingMusique: la baisse des téléchargements et des ventes de CD compensée en Suisse par le streaming

RapportSmartphones: Apple mentirait sur l’autonomie des iPhone, selon une association britanniqueSmartphones: Apple mentirait sur l’autonomie des iPhone, selon une association britannique

Top