27.01.2016, 15:48

Les femmes détectent l'ovulation chez leurs rivales

chargement
Les femmes détectent si une autre femme ovule, mais seulement s'il s'agit d'une rivale. (illustration)

Sexualité D'après une étude, les femmes peuvent détecter l'ovulation dans le visage d'une autre, mais seulement s'il s'agit d'une rivale, susceptible de lui piquer un soupirant.

C'est connu: les hommes trouvent le visage d'une femme plus attirant si celle-ci est en phase d'ovulation. Les femmes aussi peuvent détecter cette période dans le visage d'une autre, mais seulement s'il s'agit d'une rivale, susceptible de lui piquer un soupirant.

Cette aptitude concerne du moins les femmes ayant un taux élevé d'estradiol, une des principales hormones sexuelles féminines, précise l'Université de Berne mercredi dans un communiqué. Une équipe dirigée par le professeur Janek Lobmaier a réalisé une étude sur le sujet, publiée récemment dans la revue britannique "Biology Letters".

Dans un premier temps, les chercheurs ont voulu vérifier si les femmes trouvent un visage féminin plus attrayant lorsque la personne observée se trouve dans sa période de fécondité, autour de l'ovulation. Mais les femmes, contrairement aux hommes, n'ont signalé aucune différence, selon un sondage en ligne auprès de 160 participantes.

Augmentation de la rivalité

Dans une étude de suivi, 60 femmes devaient sélectionner sur photo les visages des femmes les plus susceptibles de leur ravir un prétendant. Les participantes avec un taux élevé d'estradiol ont choisi un peu plus souvent les visages de femmes photographiées en période d'ovulation.

Les chercheurs en déduisent que dans un contexte de rivalité, elles parviennent à détecter la subtile différence entre période fertile et période non fertile. Ces conclusions vont dans le même sens que des recherches antérieures, qui établissaient que des femmes avec un niveau élevé d'estradiol se montraient plus jalouses que les autres.

Du point de vue purement biologique, chaque comportement qui augmente les chances de reproduction est de nature adaptative, explique le professeur Lobmaier. Comme la période de fertilité chez la femme est de courte durée, la capacité des hommes de la déceler est cohérente. Chez les femmes, cette aptitude a une utilité indirecte: celle de reconnaître des rivales potentielles.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AlcoolL'ivresse ponctuelle en hausse chez les femmes et les jeunesL'ivresse ponctuelle en hausse chez les femmes et les jeunes


Top