02.05.2019, 13:07

Léonard de Vinci mourrait il y a 500 ans: ses 5 inventions les moins connues

chargement
Leonardo Da Vinci était un grand peintre. Mais il a aussi, et surtout, dessiné et inventé des centaines d'engins parfois très avant-gardistes.

génie L’Italie et le monde s’apprêtent à commémorer la mort de Léonard de Vinci. Peintre, sculpteur, architecte, ingénieur, anatomiste, musicien, poète, philosophe…le génie toscan a touché à tout. Il a inventé pas mal de choses aussi: parachute, tank, mitrailleuse, hélico… Mais on va essayer de vous surprendre avec 5 de ses «créations» un peu moins connues.

Le 2 mai 1519 mourrait à Amboise, en France, l’un des plus grands génies que la Terre ait jamais porté. Peut-être même le plus grand: Léonard de Vinci, né en Toscane 67 ans plus tôt. L’Italie qui l’a vu naître, mais aussi la France qui l’a vu mourir, commémorent le 2 mai les 500 ans de sa disparition.

Figure centrale de la Renaissance, Léonard a touché à tous les arts, à toutes les sciences. On connaît ses grandes inventions: le char d’assaut, l’hélicoptère, le parachute, la mitrailleuse…On vous propose ici de découvrir cinq de ses projets qui auraient pu changer le cours de l’histoire, mais qui, comme beaucoup de ses idées, n’ont jamais vu le jour.

Le scaphandre de plongée

L’un des croquis de l’appareil de plongée imaginé par De Vinci (Leonardo da Vinci/Public Domain)

 

Léonard était certes un génie, mais un génie très «inspiré» par son époque et ses prédécesseurs. Pour le scaphandre comme pour beaucoup d’autres de ses idées, le Florentin a repris des travaux plus anciens en les améliorant. Son projet était ici de fabriquer une combinaison de plongée, reliée à la surface par des tuyaux qui amènent de l’air au plongeur. Petit problème: il n’a pas tenu compte de la pression de l’eau qui écrase nos poumons et qui nous empêchent de respirer à partir d’une certaine profondeur. Il faudra attendre le XVIIIe siècle pour que le scaphandre à casque soit enfin utilisable.

Le chevalier robot

Une reconstitution du robot chevalier de Léonard.

 

Les soldats robotisés ne font en 2019 plus partie de la science-fiction. Léonard y avait pensé bien avant les ingénieurs du Pentagone. En 1495, son mécène, Ludovico Sforza, lui demande d’égayer les fêtes qu’il organise à la cour de Milan. Avec un astucieux système de rouages, de câbles et de poulies, son chevalier est capable de se tenir debout tout seul, de bouger les bras, de lever sa visière ou de s’asseoir. Aucun dessin complet n’a jamais été retrouvé, mais en compilant plusieurs croquis du génie, son invention a pu être reconstituée en 2002.

 

L’odomètre

 

Ce n’est probablement pas l’invention la plus spectaculaire de Léonard de Vinci, mais l’odomètre est hautement ingénieux. Il permet de mesurer les distances, grâce à un système de rouages – une nouvelle fois – qui fait tomber un caillou dans un petit panier à chaque tour de roue ou davantage en fonction du réglage des pignons. En comptant les cailloux à la fin du trajet et en mesurant la circonférence de la roue, on parvient facilement à connaître la distance parcourue. Comme souvent, Alexandre le Grand y avait déjà pensé bien avant la Renaissance. Léonard a perfectionné l’existant.

 

Le roulement à billes

 

En 1485, Léonard dessine le tout premier roulement à billes. Un engin en bois qui devait permettre de réduire les frottements. Il s’inspire des Egyptiens, qui utilisaient des rondins de bois pour déplacer d’immenses pierres. Mais c’est lui qui améliore une fois encore le principe en faisant en sorte que les billes ne se touchent pas entre elles. Une question de frottement à minimiser, toujours. Il faudra attendre la fin du XVIIIe siècle pour que son idée couchée sur papier devienne réalité. L’industrie commencera à l’utiliser dès le début du XXe siècle.

 

Le tambour mécanique

 

Léonard a imaginé de très nombreux engins de guerre. On terminera donc cette liste totalement subjective sur une note un peu plus poétique. Musicale, même, avec le tambour mécanique. Comme beaucoup d’autres, une idée qui n’a jamais été concrétisée. L’engin est monté sur un petit chariot à deux roues. En tournant, elles entraînent  un système de pignons qui actionnent les 10 baguettes (5 de chaque côté) qui vont frapper la peau du tambour.

Sources: futura-sciences.com, herodote.net, atlasobscura.com, rts.ch, wikipedia, leonardodavinci.net, opensourceconcept, roulement-billes.fr

 

Une exposition à la Fondation Gianadda

Si les inventions de Léonard vous intéressent, vous pourrez creuser le sujet en vous rendant à la Fondation Gianadda, à Martigny. A l’occasion du demi-millénaire de la mort du génie florentin, elle lui consacre une exposition-hommage mêlant croquis et inventions reconstituées. A voir jusqu’au 24 novembre.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ArtsUn strabisme à l'origine du génie de Léonard de Vinci?Un strabisme à l'origine du génie de Léonard de Vinci?

emiratsLe tableau de Léonard de Vinci vendu pour 450 millions de dollars sera exposé au Louvre d'Abou DhabiLe tableau de Léonard de Vinci vendu pour 450 millions de dollars sera exposé au Louvre d'Abou Dhabi

EnchèresEnchères: vendu 450,3 millions de dollars, "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci devient le tableau le plus cher au mondeEnchères: vendu 450,3 millions de dollars, "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci devient le tableau le plus cher au monde

expertisesPeinture de Léonard de Vinci découverte au Tessin: authenticité controverséePeinture de Léonard de Vinci découverte au Tessin: authenticité controversée

Top