03.08.2015, 08:57

Entrez dans le monde des rêves

chargement
Par CLAUDE TALABERT

Certains titres sont de véritables ovnis. Il y a de cela quelques années, Tetsuya Mizuguchi, entre deux «Sega Rally», débarquait avec son maintenant légendaire «Rez», un jeu mêlant tir et Musique dans un univers particulier. «Child of Eden» se présente comme son successeur, avec une gestion du Kinect quasi parfaite…

L'exploration d'Eden

En guise de trame, «Child of Eden» nous plonge dans un réseau universel, Eden, en proie à un méchant virus qui pourrait faire disparaître toute trace de Lumi, le premier être humain né dans l'espace. Grâce à vos dons pour le débuggage, vous voilà chargé de faire renaître l'espoir en plongeant dans les arcanes d'Eden, dans des niveaux aux noms évocateurs - Matrice, Evolution, Passion - offrant un panorama de l'histoire humaine. Plongé dans l'obscurité, avec un tempo qui va crescendo et des effets sonores qui se déclenchent à chaque ennemi détruit, l'expérience tient du nirvana sensoriel, sorte de trip sous LSD numérique et véritable héritier spirituel de Rez. On y retrouve la patte de Mizuguchi, mais la comparaison avez Rez serait réductrice, tant l'univers distillé par le titre est beau et riche en sensations. D'autant que même si le jeu se pratique parfaitement à la manette, il est doté d'une intégration avec Kinect vraiment réussie, très instinctive, parvenant à plonger le joueur dans un univers générant des émotions inédites dans le genre. La main droite sert à verrouiller jusqu'à huit cibles, qui exploseront d'un mouvement de bras vers l'avant, irradiés sous un tir concentré assez puissant. La main gauche déclenche le tir secondaire, capable d'annihiler tout ce qui est violet à l'écran, projectiles comme ennemis. Il en résulte un savant mélange, dans lequel on fait corps avec la musique et le visuel, dans une sensation d'évasion où l'on se sent quasiment investi d'une mission céleste…

Very good trip

«Child of Eden» vaut vraiment la peine de s'y attarder, tant pour tous ces moments poétiques que ces sensations d'envol et de détachement qui vont droit au cœur dans ce rail shooter de grande qualité et première intégration réussie de Kinect dans un véritable jeu gamer. Seul réel bémol, sa durée de vie bien trop courte, de seulement 3 heures... Mais dans ce genre d'expériences, autant apprécier le jeu à petites doses pour vraiment en ressentir les effets…

Fiche technique

type: inclassable

éditeur: Ubisoft

Age/PGI:7

Multijoueurs: Non

Plate-formes: xbox360, prévu sur PS3

testé sur: xbos360


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

OptiqueDe nouvelles lames de microscope développées à NeuchâtelDe nouvelles lames de microscope développées à Neuchâtel

ScienceAstronomie: le grand public invité à traquer les trous noirsAstronomie: le grand public invité à traquer les trous noirs

EtudeComportement: les enfants bilingues gesticulent autrement et se font mieux comprendreComportement: les enfants bilingues gesticulent autrement et se font mieux comprendre

Le son irréel d’un bloc qui tombe dans un trou de glaceLe son irréel d’un bloc qui tombe dans un trou de glace

EmbaucheSuisse Tourisme recherche des Tiktokers pour promouvoir le paysSuisse Tourisme recherche des Tiktokers pour promouvoir le pays

Top