01.03.2018, 19:49

Concours Hyperloop: l'EPFL imagine des capsules supersoniques

chargement
Objectif du concours 2018: atteindre une vitesse maximale avec une capsule autopropulsée dans un tube sous vide d'environ 1,5 km de long.

concours En juillet prochain, une équipe d'étudiants de l'EPFL participera au concours Hyperloop qui vise à imaginer des prototypes de capsules circulant à grande vitesse. Ces capsules devraient à terme transporter des passagers et atteindre une vitesse de plus de 1000 km/h.

Des étudiants de l'EPFL participeront cet été à un concours qui vise à imaginer des prototypes de capsules circulant à grande vitesse. Ils constituent une des vingt équipes sélectionnées pour prendre part en juillet à l'Hyperloop Pod Competition à Hawthorne, en Californie.

Ces étudiants sont une cinquantaine et ils ont trois mois pour mettre leurs compétences en commun afin de construire un prototype de capsule. Ils se sont présentés jeudi à l'EPFL, reconnaissant qu'ils sont des "outsiders", mais peuvent apporter "un regard neuf".

 

 

 

 

Sur les 5000 équipes candidates au départ, 20 ont été retenues. Et toutes ont déjà concouru une fois, sauf celle de la Haute Ecole lausannoise. Baptisée EPFLoop, celle-ci est conseillée par le coordinateur du projet de Swissmetro Marcel Jufer.

L'an dernier, l'équipe gagnante, de Munich, avait atteint la vitesse de 323 km/h. Une équipe de l'EPFZ (photo Keystone archives ci-dessous) s'était classée troisième, mais n'avait pas concrétisé les espoirs placés en elle. En finale, elle avait affiché des pointes à 40 km/h, alors qu'elle aurait dû atteindre les 400 km/h selon les espoirs des chercheurs.

 

 

Objectif du concours 2018: atteindre une vitesse maximale avec une capsule autopropulsée dans un tube sous vide d'environ 1,5 km de long. Et réussir la décélération, car il ne faut pas que la capsule se "crashe" à l'arrivée, explique l'EPFL.

Le défi a été lancé en 2015 par le milliardaire Elon Musk, le fondateur de la marque de voitures électriques Tesla et de la société spatiale SpaceX. Il veut créer un nouveau type de transport révolutionnaire et explore ainsi la faisabilité technique de différents éléments.

Ces capsules devraient à terme transporter des passagers et atteindre une vitesse de plus de 1000 km/h. Elles circuleraient sur des coussins magnétiques et pourraient relier Los Angeles à San Francisco en moins d'une demi-heure.

ATS

À lire aussi...

InnovationHyperloop: un voyage en capsule à 1220 km/heureHyperloop: un voyage en capsule à 1220 km/heure

MicrocityL'antenne neuchâteloise de l'EPFL développera un muscle artificielL'antenne neuchâteloise de l'EPFL développera un muscle artificiel

Top