30.11.2017, 17:59

Berne: il rejette la faute de son accident sur le freinage automatique défectueux de sa Tesla, la justice le condamne

chargement
Tesla n'est pas le seul constructeur à équiper ses voitures d'un système de freinage automatique.

 30.11.2017, 17:59 Berne: il rejette la faute de son accident sur le freinage automatique défectueux de sa Tesla, la justice le condamne

justice Si le système de freinage automatique de votre voiture ne fonctionne pas et que vous avez un accident, vous ne pourrez pas l'accuser. Selon un tribunal bernois, c'est toujours l'être humain derrière le volant qui doit rester maître de son véhicule.

Le conducteur d'une Tesla qui avait percuté, en mars 2016, un véhicule de chantier sur l'A1 à Kernenried (BE) a vu sa peine confirmée. Il a tenté en vain de se disculper en évoquant le système de freinage automatique qui n'a pas fonctionné.

Un juge du tribunal régional d'Emmental-Oberaargau a maintenu jeudi en appel la sentence prononcée en première instance pour infraction grave aux règles de la circulation: une peine pécuniaire avec sursis de 20 jours-amendes à 330 francs. Une amende de 1650 francs est également confirmée.

Pour deux infractions simples - relatives à l'utilisation de son téléphone portable au volant avant l'accident - qu'il ne contestait pas, l'intéressé écope en outre d'une amende de 450 francs.

 

 

Manque d'attention

D'après le juge, un conducteur doit en tout temps rester maître de son véhicule, quand bien même celui-ci est équipé des dernières technologies d'assistance à la conduite, telles que le pilotage ou le freinage d'urgence automatiques. En l'occurrence, l'automobiliste a manqué d'attention juste avant l'accident; aucune autre explication ne saurait tenir.

Originaire du canton de Fribourg, le prévenu comparaissait depuis mardi à Berthoud (BE). D'après son avocate, le rapport de la société Tesla - réalisé sur la base des données enregistrées par la voiture - indique que le véhicule de chantier roulait devant, et qu'il a soudainement changé de voie. Une à deux secondes plus tard, la Tesla percutait la remorque du véhicule en question.

 

 

Son client n'aurait pas pu éviter la collision, argumente l'avocate. Le fait que les freins d'urgence de la Tesla ne se soient pas enclenchés ne peut lui être imputé. Admettant une infraction simple, la défense rejetait l'infraction grave. Elle a demandé en vain que la peine pécuniaire avec sursis soit commuée en une simple amende.

ATS

À lire aussi...

futurTransport: Tesla présente un semi-remorque 100% électriqueTransport: Tesla présente un semi-remorque 100% électrique

AutomobileAutomobile: Tesla va tester le camion électrique en conduite autonomeAutomobile: Tesla va tester le camion électrique en conduite autonome

ImpressionnantUne Tesla prédit un accident et l'évite sur une autoroute des Pays-BasUne Tesla prédit un accident et l'évite sur une autoroute des Pays-Bas

Pilotage automatiqueAllemagne: l'accident d'une Tesla n'est pas lié au pilotage automatique, selon le fabriquantAllemagne: l'accident d'une Tesla n'est pas lié au pilotage automatique, selon le fabriquant

AutopilotagePlainte contre Tesla en Chine suite à un accident mortelPlainte contre Tesla en Chine suite à un accident mortel

Top