23.12.2016, 01:17

«Une ode à la toute-puissance du désir»

Premium
chargement
1/2  

OLIVIA RUIZ Le cinquième album de la chanteuse, «A nos corps-aimants», est une célébration charnelle autant que spirituelle. Elle s’y confie comme elle ne l’avait jamais fait jusqu’ici. Interview.

Dans «Mon corps mon amour», elle chante sur un rythme cubain relevé de claviers piquants «je baise, donc je suis». Descartes en aurait failli s’étouffer avec sa maxime, mais Olivia Ruiz délivre ce refrain avec toute la générosité charnelle, toute la malice de ses origines espagnoles. L’affirmation d’une femme au sommet de sa séduction et de sa sensualité, jeune...

À lire aussi...

ConcertKhatia Buniatishvili fait souffler un vent de folie sur la Salle de musique de La Chaux-de-FondsKhatia Buniatishvili fait souffler un vent de folie sur la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds

CritiqueLe Locle: la troupe Comoedia s’illustre dans un vaudeville désopilantLe Locle: la troupe Comoedia s’illustre dans un vaudeville désopilant

ÉvénementLa Chaux-de-Fonds: l'exode vénézuélien dans l’objectif de la Nuit de la photoLa Chaux-de-Fonds: l'exode vénézuélien dans l’objectif de la Nuit de la photo

SpectacleNeuchâtel: Pro Infirmis se met en scèneNeuchâtel: Pro Infirmis se met en scène

Spectacle"Soulèvement" de 200 lycéens aux anciens abattoirs de La Chaux-de-Fonds"Soulèvement" de 200 lycéens aux anciens abattoirs de La Chaux-de-Fonds

Top