02.08.2015, 19:51

Un festival alternatif, de l'electro sombre à l'arc-en-ciel

chargement
Par VINCENT DE TECHTERMANN

La première édition de l'Alternativ Festival investit la Case à chocs et le Queen Kong Club dès ce soir à Neuchâtel, pour un week-end de festivités électroniques. Une programmation de qualité qui fait la part belle à des styles aussi rugueux qu'éclectiques.

Ce soir offre l'occasion d'une plongée en apnée au cœur des basses d'hier et d'aujourd'hui et des ambiances d'apocalypse industrielle. Si le trio Black Sun Empire s'est imposé au fil des années comme un pilier de la scène drum n'bass, il a su évoluer et coller à l'actualité très fluctuante de ce milieu. En témoigne son récent album «Lights and Wires», qui parvient habilement à actualiser la recette qui a fait son succès pour la faire verser vers un dubstep toujours lourd, mais par moments plus lent. Que les puristes se rassurent, Black Sun Empire n'abandonne pas pour autant les rythmiques saccadées et les bourdonnements ondulants, bien au contraire; il se plaît simplement à offrir à son public quelques plages de repos entre les crises d'épilepsie.

Si la drum n'bass n'est plus le genre le plus en vogue au sein de la scène protéiforme d'inspiration anglaise, preuve est faite que son héritage demeure incontournable. Pour s'en convaincre, il suffit de prêter une oreille aussi avertie que résistante à Broken Note qui remplace au pied levé Borgore. La réputation de terroristes sonores qui précède ce duo n'est pas volée tant il affectionne les basses tonitruantes et les détonations sourdes. Et ce n'est guère du côté du Queen Kong Club qui héberge Limewax ou Trasher qu'il faudra chercher le salut, la soirée est définitivement placée sous le signe du chaos.

Les amateurs d'electro moins frontal trouveront leur compte samedi avec les improbables turntablists de Beat Torrent. Rock, hip-hop, house, ce duo fait feu de tout bois et transforme tout ce qui passe sur ses platines en hymnes à faire suer. Technique irréprochable, show sons et images, Beat Torrent s'est rapidement creusé son propre sillon, parallèle mais plus déjanté que celui de Birdy Nam Nam.

Dans un style plus exclusivement électronique, Dilemn s'impose comme un producteur incontournable d'une scène française qui ne cesse de se renouveler. House frontal, techno aux angles arrondis ou breakbeat du futur? Peu importe, il fait danser dans l'air du temps.

Neuchâtel, Case à chocs et Queen Kong Club, ce soir et demain; ouverture des portes à 21h

Un festival alternatif, de l'electro sombre à l'arc-en-ciel


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConférenceLa Chaux-de-Fonds: Sylvain Prudhomme au Club 44La Chaux-de-Fonds: Sylvain Prudhomme au Club 44

ConcertLe trompettiste Jacques Coursil au Pommier: «Rassurez-vous, ce ne sera pas une lecture!»Le trompettiste Jacques Coursil au Pommier: «Rassurez-vous, ce ne sera pas une lecture!»

Neuchâtel: Jacques Coursil au Pommier

Trompettiste, philosophe et mathématicien, Jacques Coursil donnera un récital poétique vendredi 21 février au théâtre...

  18.02.2020 14:17
Premium

Café citoyenNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internetNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internet

ThéâtreGorgier: «Les héritiers», la nouvelle comédie de La BelineGorgier: «Les héritiers», la nouvelle comédie de La Beline

La Beline tacle «Les héritiers»

La troupe de La Beline revient sur les planches avec une nouvelle pièce d’Alain Krief, une comédie entre héritage et…...

  18.02.2020 11:27

Cinéma«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret

Top