09.08.2009, 17:59

Politiciens et public nombreux ce week-end au festival de Locarno

chargement

Le Festival de Locarno a servi ce week-end un cocktail de mondanités politiques et de projections. Le président de la Confédération a notamment assisté hier à la projection de «La disparition de Giulia», film du Zurichois Christoph Schaub.

Auparavant, des politiciens, des personnalités de l'économie et des médias se sont retrouvés pour un dîner au cours duquel a été remis le «Prix européen de la culture politique» à Pascal Lamy. Le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a recu 50'000 euros (76'000 francs).

Parmi les personnalités présentes figuraient le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz, la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey et son collègue Pascal Couchepin. Tous trois se sont retrouvés vers 21h00 parmi les 7200 spectateurs réunis devant l'écran géant de la Piazza Grande.

Le public y a découvert trois productions suisses. Ce fut d'abord «Les Yeux de Simone», premier court métrage de Jean-Louis Porchet qui rend hommage à un couple propriétaire d'un ciné-club de Pontarlier, en France.

Lui a succédé «La disparition de Giulia», comédie chorale douce-amère qui traite du désir de rester jeune. Ce long métrage bien reçu par le public adapte un scénario du romancier alémanique à succès Martin Suter. Les rôles principaux sont interprétés par Corinna Harfouch, Bruno Ganz et Stefan Kurt.

Piazza Grande

Peu avant minuit, les cinéphiles ont eu la primeur du documentaire «Sounds and Silence» des Suisses Peter Guyer et Norbert Wiedmer. Leur film suit sur six ans le producteur allemand Manfred Eicher, fondateur du label discographique ECM dédié au jazz, à la musique classique et contemporaine.

De mercredi à samedi, les projections de la Piazza Grande ont attiré 23'600 personnes, pour un potentiel de 32'000. Pendant ce temps, les onze écrans du festival ont souvent fait le plein de spectateurs: il a fallu parfois refuser du monde.

La compétition

Pour l'instant, les films en lice pour le Léopard d'or ont été globalement bien accueillis. Parmi les oeuvres les plus marquantes, «Shirley Adams» du cinéaste sud-africain Oliver Hermanus montre le désespoir quotidien d'une mère et de son fils invalide.

Autre point fort, «Wakaranai» du Japonais Masahiro Kobayashi. Ce réalisateur déjà lauréat à Locarno d'un Léopard d'or en 2007, confronte cette fois un adolescent à la maladie puis à la mort de sa mère.

Le seul film suisse des 18 en lice pour le Léopard d'or a été dévoilé aujourd'hui. «Complices» de Frédéric Mermoud est un âpre polar urbain qui suit des policiers enquêtant sur la mort d'un jeune prostitué bisexuel. L'ouvrage ne figure pas parmi les favoris pour la récompense suprême.

Conventions de Genève

Demain, le festival commémore les 60 ans des Conventions de Genève. Un documentaire de Zijad Ibrahimovic sera présenté en première mondiale, suivi d'une allocution de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey.

La désormais traditionnelle Journée du cinéma suisse se déroulera mercredi. Parmi les animations figure la projection en première mondiale de «Baba's Song» de Wolfgang Panzer et celle de «La valle delle ombre» de Mihaly Györik. Le festival prendra fin samedi soir avec la proclamation du palmarès. /ats

Une belle récompense pour un Neuchâtelois

Le Neuchâtelois Frédéric Maire a été promu officier dans l'ordre français des Arts et Lettres. Le directeur artistique du Festival de Locarno a reçu cette récompense honorifique des mains du cinéaste franco-isralélien Amos Gitaï.

La cérémonie s'est déroulée vendredi à Locarno, a indiqué aujourd'hui le service de presse du festival. L'ambassadrice de France en Suisse Joëlle Bourgois assistait à la réception, ainsi que quelques personnalités du cinéma français dont Michel Piccoli, Pascal Bonitzer, les frères Arnaud et Jean-Marie Larrieu.

Frédéric Maire dirige le festival de Locarno depuis l'été 2005. Il va quitter ce poste à fin août pour diriger dès cet automne la Cinémathèque suisse à Lausanne. Journaliste et critique de cinéma, Frédéric Maire a notamment cofondé la Lanterne Magique, un club de cinéma pour enfants. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ExpositionArtiste et galeriste, Guy de Montmollin expose ses dessins à CortaillodArtiste et galeriste, Guy de Montmollin expose ses dessins à Cortaillod

La double casquette de Guy de Montmollin

Le galeriste Guy de Montmollin coiffe sa casquette d’artiste, le temps d’exposer son propre travail à la galerie Jonas...

  04.12.2020 10:13
Premium

PandémieConcerts en live streaming : un mal nécessaire qui ne doit pas devenir une habitudeConcerts en live streaming : un mal nécessaire qui ne doit pas devenir une habitude

ExpositionUn calendrier de l’Avent aux fenêtres du Musée du Val-de-TraversUn calendrier de l’Avent aux fenêtres du Musée du Val-de-Travers

Saint-NicolasMusée paysan de La Chaux-de-Fonds: la Dame de Noël plus forte que le CovidMusée paysan de La Chaux-de-Fonds: la Dame de Noël plus forte que le Covid

CriseLe Canton de Neuchâtel débloque 700 000 francs pour sauver la cultureLe Canton de Neuchâtel débloque 700 000 francs pour sauver la culture

Top