27.01.2016, 15:57

Le théâtre du Grütli ouvre le bal de la shakespearomanie avec "Le conte d'hiver"

chargement
"Le conte d'hiver" au théâtre du Grütli dans un décor Annéess folles.

Shakespeare 2016 marque le 400e anniversaire de la mort de Shakespeare, géant de la littérature, du théâtre et de la poésie disparu le 23 avril 1616. Sans attendre la shakespearomanie programmée, Frédéric Polier met en scène "Le contre d'Hiver". A découvrir jusqu'au 14 février au Grütli à Genève et le 18 février, au Passage à Neuchâtel.

Consacré "l’homme du millénaire" par le "Time Magazine", celui qui a donné son nom à la langue anglaise fascine et enchante toujours, source intarissable pour le théâtre, le cinéma, la télévision. C’est en shakespearien goulu que Frédéric Polier, metteur en scène et directeur du théâtre du Grütli, en découd avec "Le conte d'hiver", "pièce de tous les excès" ébouriffante de fantaisies stylistiques.

Plus qu’un hommage, ce spectacle porté par une imposante distribution, relève d’un défi pour Frédéric Polier et sa compagnie. Car "avec Shakespeare, ce n’est jamais l’auteur qui se trompe, mais toujours nous", confie le metteur en scène peu avant la première, dans un article à lire jeudi 28 janvier dans L'Express et L'Impartial. Les quotidiens neuchâtelois donnent également la parole à quelques shakespeariens passionnés, hommes de théâtre, enseignant et étudiant.

Infos pratiques:
«Le conte d’hiver»: jusqu’au 14 février au théâtre du Grütli, Genève; le 18 février au théâtre du Passage, Neuchâtel


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueJunior Tshaka fait résonner les montagnes tunisiennesJunior Tshaka fait résonner les montagnes tunisiennes

CritiqueLa Chaux-de-Fonds: moralité mise à mal au Zap théâtreLa Chaux-de-Fonds: moralité mise à mal au Zap théâtre

ConcertLe chœur Lyrica de Neuchâtel fait une infidélité à l’opéra et se tourne vers le sacréLe chœur Lyrica de Neuchâtel fait une infidélité à l’opéra et se tourne vers le sacré

Val-de-TraversLes époux Delachaux, ces passeurs d’artLes époux Delachaux, ces passeurs d’art

FestivitésLe Noirmont: un carnaval plus chaud que jamaisLe Noirmont: un carnaval plus chaud que jamais

Top