«Le restant de nos jours»

chargement
Par Marie Burkhalter, librairie Payot, La Chaux-de-Fonds
  31.07.2009, 09:08

C'est avec simplicité que Peter Kihlgard nous invite à lire une histoire d'amour, la première traduite en français de ce Suédois auteur de plusieurs romans et pièces de théâtre.

Nous remontons le cours d'une histoire à la rencontre de deux vies: une femme, malade, Kicki, et un homme qui ne peut vivre sans elle, Lasse. Deux être imparfaits et amoureux qui nous confient le récit de leur vie. Nous commencerons par la fin, qui donne à comprendre la puissance de leur amour; par la suite ils se rappelleront des souvenirs, des instantanés, photos du chemin qu'ils ont parcouru ensemble. Les jours difficiles comme les plus heureux, de la douleur de ne jamais avoir eu d'enfant jusqu'à leur rencontre, clé de leurs destins - c'était il y a 30 ans…

Une magnifique romance, avec toute la dureté et la tendresse des sentiments amoureux. Un roman où l'on peut apercevoir des reflets de vies, certes pas toujours roses mais faits de toutes les nuances, et tels que nous puissions contempler un arc-en-ciel en nous retournant une ultime fois.

«Le restant de nos jours»
Peter Kihlgard
Ed. Actes Sud
251 pages


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueNeuchâtel s’exporte aux Etats-Unis grâce au rapNeuchâtel s’exporte aux Etats-Unis grâce au rap

Sur les pas (4/6)Phanee de Pool: «Si j’avais eu la Balade de la sorcière, je n’aurais peut-être pas quitté la police»Phanee de Pool: «Si j’avais eu la Balade de la sorcière, je n’aurais peut-être pas quitté la police»

ConcertL’interview décalée de la chanteuse neuchâteloise Carolina KatúnL’interview décalée de la chanteuse neuchâteloise Carolina Katún

Série d’été (3/6)Augustin Rebetez: «Comme la rivière de la Scheulte, mon art peut inonder vos caves»Augustin Rebetez: «Comme la rivière de la Scheulte, mon art peut inonder vos caves»

FestivalHermanos Gutiérrez à Neuchâtel: «Nous jouons une musique honnête»Hermanos Gutiérrez à Neuchâtel: «Nous jouons une musique honnête»

Top