03.10.2018, 06:30

Le Downtown K, success story à la neuchâteloise

chargement
Quant il s'agit de programmer des artistes, le Downtown K ne fait pas dans la dentelle...

Neuchâtel Thomas Menant, propriétaire du bar de nuit, se prépare à accueillir les Dj's de cette nouvelle saison. Et au programme, de grosses têtes d'affiche!

Mais comment fait-il? Des soirées pleines à craquer, des Dj’s de renommée internationale qui ploient sous les sacres de champions de France ou du monde, des fermetures à 6h du matin, et surtout, une motivation inébranlable. Thomas Menant a beau être le moins vantard des tenanciers, n’empêche qu’avec son Downtown K (ou DTK pour les intimes), ouvert fin 2016 en face du parking du Seyon, c’est lui le roi des nuits neuchâteloises alternatives.

Et à l’heure où certains établissements craignent pour leur survie, le propriétaire du bar de nuit rempile pour une troisième saison qui s’annonce électrique et mouvementée. Jugez plutôt: le Dj Crazy B, membre fondateur des Français Birdy Nam Nam, ouvre le bal ce samedi 6 octobre. Une semaine plus tard, c’est au tour de Dr. Vince (Stupeflip) de faire couiner ses platines. Le 27, place à Dj Daz, des rappeurs IAM, puis viendront Dj DRK (Keny Arkana), Tha Trickaz, et bien d’autres... Que des grosses pointures!

«C’est moi qui fais tout»

«Au départ, je voulais faire du DTK un lieu où continuer la soirée après la fermeture des bars de la ville», se rappelle Thomas Menant, 29 ans. «Mais les gens réclamaient de la musique, ils voulaient danser!» Ni une ni deux, le patron fait tout son possible pour contenter sa clientèle. Dès le deuxième mois d’ouverture, l’idée des Dj’s était lancée. 

«La deuxième saison, je me suis dit aller, j’invite un artiste immense par mois. J’ai eu Dj Pfel (C2C), Mighty Mezz (Caravan Palace), Dj Pone (Birdy Nam Nam)...» La question subsiste: comment fait-il tourner une telle machine? La réponse tient en un mot: l’autogestion. «Ici, c’est moi qui fais tout. La programmation, le graphisme, la communication, les commandes, l’accueil des artistes... Si les toilettes sont bouchées, c’est moi qui m’en occupe! C’est comme ça que j’arrive à économiser. Et je reverse l’intégralité des entrées à cinq francs dans le cachet des Djs que j’invite, je n’en retire aucun bénéfice.» Et ça paye quand même. «Aujourd’hui, le DTK s’est fait son petit nom.» 

Chaque mois, Thomas reçoit près de 70 demandes d’artistes qui n’attendent que de venir jouer entre ces quatre murs, qui peuvent accueillir près de 180 personnes. Cette année, ce n’est pas une fois par mois, mais presque par semaine que des Dj’s stars se produiront au DTK. Après la coupure estivale, le moment est venu pour Thomas Menant de retrousser ses manches!

downtown k A Neuchâtel, ouvert du jeudi au samedi. Programme et artistes invités sur: www.downtownk.ch.

Downtown k A Neuchâtel, ouvert du jeudi au samedi. Programme et artistes invités sur: www.downtownk.ch.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

LoisirsLes installations de La Robella rouvrent samediLes installations de La Robella rouvrent samedi

MusiqueLes artistes programmés en 2020 se produiront au Corbak Festival l'an prochainLes artistes programmés en 2020 se produiront au Corbak Festival l'an prochain

événementLa Brocante du Landeron est annuléeLa Brocante du Landeron est annulée

CultureNeuchâtel: le théâtre du Passage attendra septembre pour rouvrirNeuchâtel: le théâtre du Passage attendra septembre pour rouvrir

MusiqueDeux DJ neuchâtelois séduisent le label du célèbre DJ HardwellDeux DJ neuchâtelois séduisent le label du célèbre DJ Hardwell

Top