23.10.2018, 00:01

Le couple Frossard s’expose à la galerie Jonas du Petit-Cortaillod

chargement
Andrée et Claude Frossard partagent leur art depuis déjà 60 ans.

Culture La galerie Jonas accueille un panel d’œuvres représentatives d’Andrée et Claude Frossard, un duo complice depuis 60 ans. L’exposition se déroule jusqu’au 28 octobre au Petit-Cortaillod.

Grâce à Andrée (1937) et Claude (1935) Frossard, «ArcInfo» et plus anciennement «L’Express» et «L’Impartial» vont assurément passer à la postérité! Pas nécessairement sous la forme attendue, car le journal est ici réduit, torsadé et tissé dans les tapisseries qui ont fait la renommée internationale de ce binôme créatif. On ne sait pas vraiment si cela tient au grammage ou à l’empreinte locale, puisqu’ils sont établis de longue date à Saint-Aubin, toujours est-il que ce papier sous compresse a connu de multiples contrées, avant de revenir une nouvelle fois chez Jonas.

Symbiose à travers le temps

Aux commandes d’un art qu’ils partagent en symbiose depuis plus de 60 ans, elle au travail du lin cousu, lui à la console des couleurs, ils ont découvert et partagé de nombreux courants artistiques au fil de leur carrière sans jamais se figer dans le passé. Ainsi, les tapisseries azurées, brutes ou dorées côtoient des monochromes inscrits dans les différentes poétiques qui animent leur création entre signes et lettres, architectures et paysages, le duo redéfinissant de nouveaux espaces sous forme de séquences qui rythment le temps, le passage d’un état créatif à l’autre.

Au gré de leurs travaux, les influences sont si plurielles, mais singulières, qu’il est inutile d’y accoler de grandes écoles sans gommer une partie d’un héritage qui leur est propre. On laissera le spectateur se forger un avis en parcourant leur foisonnante monographie sur place.

La visite nous conduit alors dans diverses réminiscences intellectuelles et forcément factuelles pour faire émerger les intentions des auteurs, car ils n’y laissent aucune information, ni titre, ni valeur qui puisse nous suggérer autre chose qu’une reconstruction purement personnelle, un rapport très individuel à ce que procure leur art sur notre esprit.

Camille Pellaux

Infos pratiques

Galerie Jonas au Petit-Cortaillod, jusqu’au 28 octobre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConférenceLa Chaux-de-Fonds: Sylvain Prudhomme au Club 44La Chaux-de-Fonds: Sylvain Prudhomme au Club 44

ConcertLe trompettiste Jacques Coursil au Pommier: «Rassurez-vous, ce ne sera pas une lecture!»Le trompettiste Jacques Coursil au Pommier: «Rassurez-vous, ce ne sera pas une lecture!»

Neuchâtel: Jacques Coursil au Pommier

Trompettiste, philosophe et mathématicien, Jacques Coursil donnera un récital poétique vendredi 21 février au théâtre...

  18.02.2020 14:17
Premium

Café citoyenNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internetNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internet

ThéâtreGorgier: «Les héritiers», la nouvelle comédie de La BelineGorgier: «Les héritiers», la nouvelle comédie de La Beline

La Beline tacle «Les héritiers»

La troupe de La Beline revient sur les planches avec une nouvelle pièce d’Alain Krief, une comédie entre héritage et…...

  18.02.2020 11:27

Cinéma«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret

Top