11.01.2019, 16:26

La Chaux-de-Fonds: une vie de cinéaste vue au travers du journal filmé du réalisateur Francis Reusser

chargement
Au travers de son objectif, le cinéaste et photographe revisite sa carrière.

Cinéma Le cinéaste suisse Francis Reusser présente, au cinéma ABC de La Chaux-de-Fonds, son premier film ainsi que le dernier en date qui évoque sa carrière au travers d’un journal filmé émouvant.

Réalisateur exigeant de films clefs de l’histoire récente du cinéma suisse, tels «Le grand soir» (1976), «Seuls» (1981) ou encore «Derborence» (César du meilleur film francophone en 1986), Francis Reusser revient sur sa carrière de cinéaste et photographe.

A septante-six ans, il effectue aujourd’hui un retour sur lui-même, en revisitant dans «La séparation des traces» les lieux de sa mémoire intime qu’il apparie à ses propres souvenirs cinéphiliques, qu’il s’agisse des films des autres ou des siens propres.

Amour du cinéma

En résulte un jeu à la fois fascinant et émouvant de construction-déconstruction, qui prend la forme d’un journal filmé où l’artiste reconnaît l’impossibilité de faire une «séparation des traces» entre sa vie et ses films. A sa table de montage ou muni d’une petite caméra, il joue à celui qui regarde en se sachant regardé.

Partant, Reusser se raconte avec un humour où pointe la nostalgie, mais aucune amertume. Il file ainsi un récit émaillé d’extraits révélateurs dont le fil rouge est non seulement tissé par un amour inextinguible pour le cinéma tel qu’on le pratiquait autrefois, mais aussi une foi paradoxale en son avenir!

Satire grinçante

Outre «La séparation des traces», Reusser présente à l’ABC en version restaurée «Vive la mort» (1969), son premier long-métrage produit par la société neuchâteloise Milos Films, qui eut l’heur d’être sélectionné à la toute première Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

Fleurant bon l’air vivifiant de Mai 68, cette satire grinçante suit un jeune couple dans sa tentative de s’extirper du piège capitaliste.

 

Infos pratiques

Cinéma ABC, La Chaux-de-Fonds Cinéma ABC, dimanche 13 janvier 2019 à 11h: «La séparation des traces» et à 14h, «Vive la mort» en présence du réalisateur.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top