L’art et la foi d’un Neuchâtelois

chargement

ÉDITION Un beau livre tire de l’ombre les œuvres religieuses de Théophile Robert.

  23.12.2016, 01:38
Lecture: 5min
Premium
Pas moins de 16 pages sont consacrées à l’église catholique de Saint-Blaise, joyau de l’art sacré de Théophile Robert. Pierre-Michel Delessert

LE CONTEXTE
Dans le livre «Théophile Robert et la renaissance de l’art sacré», Silvia Amstutz-Peduto met en lumière pour la première fois les œuvres religieuses du Neuchâtelois. Un art qui s’inscrit dans «la guerre sainte» menée par Alexandre Cingria et son groupe de Saint-Luc.

 

Petit-neveu de Léopold Robert et fils de Léo-Paul, Théophile Robert (1879-1954) a...

À lire aussi...

BaladeA la recherche de lapins colorés au cœur de CressierA la recherche de lapins colorés au cœur de Cressier

ConsommationLe Marché des roseaux de retour au port d’HauteriveLe Marché des roseaux de retour au port d’Hauterive

ReportageA La Chaux-de-Fonds, ces jeunes font leur cinémaA La Chaux-de-Fonds, ces jeunes font leur cinéma

MusiqueFesti’Valderuz annonce trois artistesFesti’Valderuz annonce trois artistes

ExpositionArtiste transgenre du Val-de-Travers, Anouk Landry se raconte dans ses peintures à la galerie 2016Artiste transgenre du Val-de-Travers, Anouk Landry se raconte dans ses peintures à la galerie 2016

Top