31.03.2016, 00:19

«Il faut pouvoir désapprendre pour être libre»

Premium
chargement
«Gardes du corps», 1943: cette huile sur toile (116 x 89cm) est le point de départ  de l’accrochage chronologique présenté  à Riehen.
Par Thierry Raboud-La liberté

EXPOSITION La Fondation Beyeler retrace le parcours de Dubuffet, négociant en vins devenu peintre.

C’est surtout en théoricien de l’art brut que l’on connaît Jean Dubuffet (1901-1985), lui qui sillonna la Suisse des hôpitaux psychiatriques en quête d’œuvres «hors norme». De ses nombreuses acquisitions naîtra d’ailleurs en 1976 la Collection de l’Art Brut, à Lausanne. La grande rétrospective proposée actuellement par la Fondation Beyeler à Riehen (BS) choisit de n’en faire que...

À lire aussi...

ConcertLa Chaux-de-Fonds: l’art de larguer les amarres en chansonLa Chaux-de-Fonds: l’art de larguer les amarres en chanson

MusiquePeseux: les Chemins de traverse invitent le public dans leurs «Coulisses»Peseux: les Chemins de traverse invitent le public dans leurs «Coulisses»

GLISSEPlusieurs stations de ski sont partiellement ouvertes dans l’Arc jurassienPlusieurs stations de ski sont partiellement ouvertes dans l’Arc jurassien

ManifestationLe Locle: la bourse à la musique revient pour une deuxième éditionLe Locle: la bourse à la musique revient pour une deuxième édition

FestisubLes profondeurs de la planète attendent les visiteurs de FestisubLes profondeurs de la planète attendent les visiteurs de Festisub

Top