03.08.2015, 08:57

Hans Meister, du Kirov à l'Académie de ballet Neuchâtel

chargement
Par Denise de Ceuninck

Empreint de l'expérience acquise au ballet du Kirov, Hans Meister, directeur de l'Académie de ballet Neuchâtel, conduit ses élèves dans la Musique de Tchaïkovski. A l'affiche du Passage demain.

Par quel chemin, Hans Meister, êtes-vous entré, en 1968, au ballet du Kirov à Saint-Pétersbourg, à l'époque Leningrad?

L'aventure a commencé à Londres. En ce temps-là, le ballet du Bolchoï de Moscou effectuait une tournée à l'Ouest. L'événement était historique et, pour moi, révélateur. Le diplôme de la Royal Ballet School que je venais d'obtenir m'a valu un engagement aux Ballets nationaux du Canada. A Toronto, j'ai assisté à une représentation du Kirov. J'ai été fasciné par le lyrisme, l'élégance, la classe de cette compagnie. J'étais déterminé, je voulais rejoindre le Kirov.

Comment faire à l'époque?

L'obstacle le plus difficile a été ma nationalité. La Suisse n'avait pas de relation avec l'URSS. Alors, en touriste, je me suis rendu à Moscou. J'ai contacté le ministère respectif. Virtuellement ma demande a été reçue mais il n'existait pas de base légale entre les deux pays. J'ai dû obtenir une recommandation officielle de la Suisse, une bourse du canton de Zurich et de la Confédération, ainsi que l'appui personnel du conseiller fédéral Willy Spühler...

Votre retour en Suisse?

Après être passé par l'Opéra national d'Helsinki, puis le MET à New York où j'ai été premier danseur, je suis arrivé à l'Opéra de Zurich dans la fonction de directeur du ballet.

Le Prix de Lausanne, y avez-vous pris part?

Invité de M. et Mme Braunschweig, j'ai été membre du jury, à cinq reprises. A ce sujet le jeune Benoit Favre, aujourd'hui en classe professionnelle à la TAZ à Zurich, a fait ses premières barres à l'académie que je dirige à Neuchâtel.

Votre académie invite à une soirée Tchaïkovski demain...

Tchaïkovski opère une synthèse parfaite entre la musique et le geste. Pour les plus jeunes nous avons retenu l'ouverture miniature de «Casse-noisettes», les danses chinoise, arabe, du même ballet. Les ados ont préféré des partitions de piano, un mouvement de concerto. Les plus avancés, ainsi que les élèves du Conservatoire de Fribourg qui s'entraînent régulièrement à l'académie, seront les fées de «La Belle au bois dormant».

Reprenez-vous les chorégraphies originelles?

De Marius Petipa pour «La Belle au bois dormant», j'ai fait des arrangements pour «Casse-noisettes». Monique Ammann a réglé les danses de caractère, la danse russe du «Lac des Cygnes». Lucia Baumgartner ajoutera la note contemporaine et la modern dance à ce programme.

Neuchâtel, théâtre du Passage, soirée Tchaïkovski demain à 20h00.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PatrimoineUn guide pour partir à la découverte des vitraux de l’artiste loclois LermiteUn guide pour partir à la découverte des vitraux de l’artiste loclois Lermite

A la découverte des vitraux de Lermite

A partir des années 1950, le peintre loclois Lermite a réalisé des œuvres monumentales pour décorer des bâtiments...

  21.02.2020 15:20
Premium

CinémaSamir: «Comme un «Toto» suisse à Dübendorf»Samir: «Comme un «Toto» suisse à Dübendorf»

Jeune publicLe Locle: de drôles d’oiseaux jouent les guides au Château des MontsLe Locle: de drôles d’oiseaux jouent les guides au Château des Monts

Bons plansMétal, rap, electro et chill: on fait la noce ce week-end?Métal, rap, electro et chill: on fait la noce ce week-end?

ExpositionSaignelégier: près de 50 artistes pour célébrer les 40 ans du café du SoleilSaignelégier: près de 50 artistes pour célébrer les 40 ans du café du Soleil

Le Soleil fête ses 40 ans en peinture

Pour ses 40 ans, le café du Soleil, à Saignelégier, invite 45 artistes pour quatre expositions échelonnées au cours de...

  20.02.2020 17:35
Premium

Top