29.05.2018, 00:01

Des ados neuchâtelois fabriqueront leurs propres jeux vidéo

chargement
Derrière le jeu, il y a tout un aspect créatif.
Par Nicolas joray

Loisirs Le LearnIT permettra à des jeunes de s’initier à la programmation. L’organisateur Alexandre Serex vante le côté créatif de cette pratique.

«Quand je cours, je suis plus asocial que lorsque je joue à un jeu vidéo.» C’est clair: l’ingénieur informatique Alexandre Serex milite pour une valorisation des jeux sur écran. L’événement qu’il organise à Neuchâtel s’intitule LearnIT et invite des jeunes entre 12 et 18 ans à s’initier à la création de jeux vidéo sur deux week-ends.

Son message? «On a envie de mettre en avant le côté social, interactif, de cette pratique», affirme-t-il, citant pour sa défense une expérience exemplaire de sociabilisation d’enfants autistes grâce aux vertus de l’écran.

Le regard des parents

La cause que plaide Alexandre Serex va à l’encontre de certaines idées reçues. «Mes parents étaient très sceptiques. Ils n’ont jamais compris ce qui se passait dans les jeux vidéo auxquels je jouais», se souvient-il. «Mais ils ont quand même acheté une Playstation 2 à mon frère et à moi.»

Pour lui, la graine en forme de console semble avoir porté ses fruits: grâce notamment à ses études d’informatique, le passionné a ajouté une corde de créateur à son arc de joueur. Et il voit grand: «Je prévois de quitter la Suisse pour aller travailler dans des studios plus importants qui emploient des dizaines ou des centaines de personnes. En Suisse, le milieu fourmille du côté des développeurs indépendants. Mais c’est très difficile d’en vivre».

Cursus court mais complet

Aujourd’hui, l’ingénieur de jour et créateur de nuit souhaite partager sa passion et convaincre les sceptiques de l’aspect inventif de ces jeux.

Une trentaine de participants se réuniront donc à Neuchâtel autour de quatre cursus: artistique, technique, musical et design. Le premier week-end sera consacré à des cours théoriques, le second à la pratique. Une vingtaine de professionnels encadreront les développeurs en herbe.

A l’issue de cette formation, les jeunes auront réalisé des embryons de jeux. «On est obligé de les guider un peu», précise Alexandre Serex. Il confie: «On va leur montrer comment créer un jeu de plates-formes.» Les inscriptions sont closes, mais les curieux sont invités à découvrir les coulisses de ce travail ludique lors du deuxième week-end.

he-arc Sa 2 et 9 juin, di 3 et 10 juin. Programme: www.learnitevent.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConférenceLa Chaux-de-Fonds: Sylvain Prudhomme au Club 44La Chaux-de-Fonds: Sylvain Prudhomme au Club 44

ConcertLe trompettiste Jacques Coursil au Pommier: «Rassurez-vous, ce ne sera pas une lecture!»Le trompettiste Jacques Coursil au Pommier: «Rassurez-vous, ce ne sera pas une lecture!»

Neuchâtel: Jacques Coursil au Pommier

Trompettiste, philosophe et mathématicien, Jacques Coursil donnera un récital poétique vendredi 21 février au théâtre...

  18.02.2020 14:17
Premium

Café citoyenNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internetNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internet

ThéâtreGorgier: «Les héritiers», la nouvelle comédie de La BelineGorgier: «Les héritiers», la nouvelle comédie de La Beline

La Beline tacle «Les héritiers»

La troupe de La Beline revient sur les planches avec une nouvelle pièce d’Alain Krief, une comédie entre héritage et…...

  18.02.2020 11:27

Cinéma«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret

Top