20.11.2018, 00:01

«Déplis», un roman aussi bref que noir

Premium
chargement
«Déplis», un roman aussi bref que noir

LITTÉRATURE De l’aveuglement lié à son innocence, l’héroïne prend conscience des manipulations dont elle a fait l’objet. Afin de se libérer, elle fomente sa vengeance.

chaleureux, Claude Darbellay l’est dès la première poignée de main. Jovial, il s’enquiert de savoir si son dernier ouvrage a plu. Face à cet homme enjoué, difficile d’imaginer sa capacité à faire virer au roman noir le journal intime d’une jeune fille.

C’est pourtant bien de «Déplis» qu’il vient nous parler. Un mot qui n’existe pas dans le dictionnaire. Car...

À lire aussi...

EvénementPrès de 70 équipes ont participé au premier blind test virtuel du minigolf de NeuchâtelPrès de 70 équipes ont participé au premier blind test virtuel du minigolf de Neuchâtel

LittératureEsotériques ou féministes, les sorcières sont de retour sur nos étagèresEsotériques ou féministes, les sorcières sont de retour sur nos étagères

VinLe non-filtré 2020, moins trouble mais «magnifique»Le non-filtré 2020, moins trouble mais «magnifique»

MusiqueLe Concours jurassien pour solistes et ensembles reporte son édition 2021Le Concours jurassien pour solistes et ensembles reporte son édition 2021

MusiqueChristian Mermet à la présidence de l’Ensemble symphonique NeuchâtelChristian Mermet à la présidence de l’Ensemble symphonique Neuchâtel

Top