02.08.2015, 19:45

Vaisseau japonais arrimé à l'ISS

chargement

Un vaisseau de transport automatique japonais a atteint jeudi la Station spatiale internationale (ISS). Il est le premier d'une série d'engins de ce genre à devoir s'arrimer à la station au cours du mois à venir.

Ce vaisseau, chargé de fournitures, de matériel scientifique et de pièces détachées, est le deuxième du Japon à s'arrimer à l'ISS.

Son arrivée a relancé les espoirs de voir les moyens alternatifs d'approvisionnement de l'ISS pleinement opérationnels lorsque la Nasa aura mis à la retraite la totalité de ses navettes spatiales, dans six mois environ.

Le vaisseau nippon HTV-2, les véhicules automatiques européens et les capsules russes Progress vont assurer le lien entre la Terre et l'ISS, qui tourne en orbite à 355 km de la Terre, après les deux ou trois vols restants de navettes.

Le programme des navettes, entamé en avril 1981, doit prendre fin après 30 ans de service. La Nasa remplacera dans l'avenir les navettes par un nouveau type de véhicule orbital. /ats-reuters-réd

Vaisseau japonais arrimé à l'ISS


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MaladieSanté: l’épidémie de grippe a dépassé son pic en SuisseSanté: l’épidémie de grippe a dépassé son pic en Suisse

MédecineTraitement contre le cancer: un appareil de pointe à l’hôpital de Rennaz, une première en SuisseTraitement contre le cancer: un appareil de pointe à l’hôpital de Rennaz, une première en Suisse

MédecineSanté: le dossier électronique du patient repoussé à l’étéSanté: le dossier électronique du patient repoussé à l’été

EnquêteClimat, malbouffe, tabac: l’ONU inquiète pour la santé des enfantsClimat, malbouffe, tabac: l’ONU inquiète pour la santé des enfants

EpidémieCoronavirus:  le bilan dépasse 2000 morts, mais l’OMS se veut rassuranteCoronavirus:  le bilan dépasse 2000 morts, mais l’OMS se veut rassurante

Top