14.09.2020, 15:34

Téléphones et tablettes: la nausée virtuelle, un vrai souci de santé

chargement
La nausée virtuelle est désormais un mal reconnu mais peu mis en lumière (illustration).

malaise Passer beaucoup de temps sur son téléphone, à «scroller», peut provoquer la nausée, un peu comme le mal des transports.

A force de faire défiler les pages sur votre téléphone, ou de regarder quelqu’un le faire, vous avez peut-être déjà ressenti une sorte de vertige accompagné de nausées. Vous êtes alors victime de «nausée virtuelle», de «cybersickness» comme l’a défini la professeure américaine Cynthia M. Bulik, du Département de psychiatrie de l’École de médecine de l’Université de Caroline du Nord. Dans le magazine Psychology Today, elle compare cette sensation désagréable – qui peut aller jusqu’à l’envie de vomir - au mal des transports.

Différentes causes

Le scrolling n’est pas l’unique source de ces nausées. Si vous êtes sur FaceTime ou Zoom avec quelqu’un qui se balade avec son téléphone en vous parlant, vous pouvez ressentir le même malaise. C’est l’impression de désorientation qui provoque ces troubles. Certaines personnes y sont plus sensibles.

Et le télétravail augmente les risques de se retrouver dans une situation de réel mal-être. Il peut suffire, par exemple lors d’une vidéoconférence, d’un collègue qui se déplace dans un coin de l’écran pour vous soulever le cœur.

Cyber malaise

Pour revenir au scrolling, lorsque nous faisons défiler notre fil d’actu sur notre téléphone portable, les yeux sont extrêmement sollicités alors que notre corps reste immobile. C’est ce contraste qui crée une forme de dissonance cognitive, comme l’expliqe le magazine Cosmopolitan.

Les effets sont multiples. A la nausée peuvent s’ajouter un mal de tête, des vertiges ou encore une migraine oculaire, qui n’est donc pas toujours liée à la fatigue, énumère le magazine Tech Times.

Solutions

Si vous êtes victime de «nausée virtuelle», de réelles solutions existent et semblent couler de source. Terra Femina nous les rappelle tout de même. Il suffit parfois de faire une pause.

Le mieux reste de changer d’activité ou de simplement fermer les yeux un moment, pourquoi pas l’espace d’une sieste. Et de rappeler que la lumière bleue des écrans des tablettes, qui provient des LED, nuit également à notre santé.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CybersécuritéAndroid: plus d'un milliard de smartphones et de tablettes n'ont plus de mises à jour de sécuritéAndroid: plus d'un milliard de smartphones et de tablettes n'ont plus de mises à jour de sécurité

CommunicationJura: les téléphones portables seront interdits dans les établissements scolairesJura: les téléphones portables seront interdits dans les établissements scolaires

PréventionTechnologies: mieux vaut éviter de mettre les enfants devant un écran le matinTechnologies: mieux vaut éviter de mettre les enfants devant un écran le matin

Top