Santé: un patient sur sept fait un infarctus au cours d'une opération

chargement

Santé Au cours d'une opération, un patient sur sept est victime d'un infarctus léger qui augmente les risques de décès dans le mois qui suit. Ce risque concerne surtout les personnes de plus de 65 ans.

  04.12.2017, 18:08
Les patients concernés souffrent d'un infarctus du myocarde périopératoire, qui demeure souvent non détecté.

Un patient à risque sur sept peut souffrir d'un léger infarctus lors d'une opération, et ce même si cette dernière n'a pas été planifiée pour traiter d'un problème cardiaque. Cet infarctus fait augmenter le risque de décéder dans les 30 jours après l'opération.

Les patients concernés souffrent d'un infarctus du myocarde périopératoire, qui demeure souvent non détecté. En effet, ce type d'infarctus ne présente pas les symptômes typiques d'une crise cardiaque, ont indiqué lundi les chercheurs de l'hôpital universitaire de Bâle.

Les patients qui ont souffert de ce type d'infarctus lors d'une opération présentent un risque trois fois plus élevé de mourir dans les 30 jours après l'opération que ceux qui n'ont pas souffert d'infarctus. Les chercheurs bâlois ont publié leur découverte dans la publication scientifique "Circulation".

Les patients à risque en question étaient âgés d'au moins 65 ans et souffraient d'une maladie affectant le système cardiaque. Les chercheurs bâlois ont pris en compte pour leur étude plus de 2000 patients à risque.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

«Excessifs»Assurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentairesAssurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentaires

MédecineSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminueSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminue

SantéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancé

RéinsertionSanté: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»Santé: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»

Top