04.02.2020, 07:32

Santé: l’OMS alerte sur une importante extension des cas de cancer à l'avenir

chargement
Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus estime que des millions de personnes pourraient être sauvées du cancer avec un dispositif adapté à chaque pays (archives).

Prévention A un rythme de vie similaire, les cas de cancer devraient augmenter de 60% dans les 20 prochaines années, selon un rapport publié mardi par l’OMS. Dans les Etats à faible revenu, ce chiffre pourrait même grimper à 80%.

Les cas de cancer vont augmenter de 60% dans les 20 prochaines années dans le monde sans action immédiate. Un dispositif adapté à chaque pays pourrait sauver au moins 7 millions de personnes dans les dix ans, explique l’OMS, qui a publié mardi un rapport à Genève.

Dans les Etats à revenu faible ou intermédiaire, le nombre de cas de cancers devrait même augmenter de 80%. Ces pays sont ceux où les taux de mortalité sont les plus importants.

 

 

Leurs gouvernements n’ont notamment pu investir que des ressources limitées contre les maladies infectieuses, explique l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et ils ne peuvent pas s’appuyer sur des infrastructures adaptées pour empêcher et prendre en charge les cas de cancer.

En 2019, des prestations suffisantes dans le système public de santé étaient observées dans 90% des pays riches et dans moins de 15% seulement de ceux à bas revenus, ajoute ce rapport publié lors de la Journée mondiale contre le cancer. Le sous-directeur général pour la santé pour tous et des maladies au sein de l’OMS Ren Minghui a appelé à oeuvrer contre «ces inégalités inacceptables».

Adapter les dispositifs

De son côté, le directeur général de l’organisation Tedros Adhanom Ghebreyesus estime qu’«au moins 7 millions» de personnes pourraient être sauvées dans les dix prochaines années. Mais il faut identifier le dispositif le plus adapté à chaque pays, trouver les réponses au cancer en s’appuyant sur la santé pour tous et rassembler différents acteurs, dit-il.

Parmi les mesures permettant de prévenir de nouveaux cas figurent notamment le contrôle du tabac, responsable de 25% des décès, la vaccination contre l’hépatite B ou encore l’application d’interventions à impact élevé. Les défis pour plusieurs pays seront liés aux coûts, à la faisabilité et à l’efficacité des soins, relève l’OMS.

Parmi ceux-ci, de nombreuses thérapies, déjà utilisées, sont bien adaptées et ne devraient pas engendrer de difficultés financières, a également affirmé l’organisation.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DépendancesSanté: la profusion des produits addictifs préoccupe Addiction SuisseSanté: la profusion des produits addictifs préoccupe Addiction Suisse

TechnologiesSanté: cancer du sein mieux diagnostiqué par l’intelligence artificielleSanté: cancer du sein mieux diagnostiqué par l’intelligence artificielle

SantéCancer: les patients seront mieux pris en charge dès 2020Cancer: les patients seront mieux pris en charge dès 2020

SantéPharma: Novartis abandonne un brevet sur la thérapie anti-cancéreuse génique KymriahPharma: Novartis abandonne un brevet sur la thérapie anti-cancéreuse génique Kymriah

santéPlus de 30 millions en 2018 pour la recherche contre le cancer, un recordPlus de 30 millions en 2018 pour la recherche contre le cancer, un record

Plus de 30 millions contre le cancer

Jamais autant d'argent n'avait été récolté en Suisse pour la recherche contre le cancer. L'an dernier, les diverses...

  04.12.2019 13:31

Top