01.06.2016, 11:16

Les Etats-Unis sont en guerre contre une super-bactérie qui résiste à tous les traitements

chargement
La bactérie contient un gène mutant qui la rend insensible aux plus puissants antibiotiques (illustration).

Menace Le danger est réel et il pourrait s'étendre à la planète. Une femme hospitalisée en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, a résisté à tous les traitements existants. Elle est contaminée par une bactérie inconnue à ce jour qui ne réagit pas aux antibiotiques. L'inquiétude est grande Outre-Atlantique où même le ministère de la Défense s'en mêle.

Les autorités sanitaires américaines vont redoubler d'efforts pour empêcher l'émergence d'agents microbiens résistants à tous les antibiotiques. Elles ont récemment découvert une patiente infectée par une bactérie mutante insensible à un antimicrobien de dernier recours.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont annoncé mardi la mise en place, dès l'automne, d'un réseau de laboratoires régionaux et dans chaque Etat ainsi que dans sept grands centres urbains et territoires. Leur mission: traquer la résistance microbienne dans des échantillons humains et y faire face.

Les CDC vont également débloquer de nouvelles ressources pour épauler les services de Santé des Etats dans leurs efforts visant à endiguer des flambées d'infection résistantes aux antibiotiques et empêcher la propagation de ces agents pathogènes.

La crainte d'un scénario catastrophe s'est accrue depuis la détection chez une femme de 49 ans, atteinte d'une infection urinaire tenace, d'une souche d'Escherichia coli (E. coli) porteuse du gène MCR-1.

Eviter une contagion

Les CDC travaillent avec le ministère de la Défense et les autorités sanitaires de Pennsylvanie, où la patiente a été hospitalisée, pour "identifier les personnes qui ont pu être en contact avec elle afin de prendre les mesures nécessaires pour éviter une contagion locale".

Le gène MRC-1 rend cette bactérie résistante à la colistine, un antibiotique datant de 1959 utilisé en dernier recours contre les enterobactéries résistantes aux carbapénèmes (ERC). Il s'agit d'une autre classe importante d'antibiotiques utilisée pour traiter la multi-résistance bactérienne.

Mais la bactérie E. coli, qui a infecté cette malade aujourd'hui guérie, était encore sensible aux carbapénèmes, ont précisé les CDC. C'est la première fois qu'on trouve le gène MRC-1 dans une bactérie infectant un humain aux Etats-Unis. Ce gène avait déjà été détecté en Europe et en Chine dans des volailles et des porcs.

Crainte d'un retour à l'ère pré-antibiotiques

Le gène mutant MCR-1, qui se trouve sur un petit fragment de l'ADN microbien, a la capacité de passer d'une bactérie à l'autre, propageant potentiellement la résistance aux antibiotiques dans plusieurs espèces bactériennes.

Si les enterobactéries résistantes aux carbapénèmes acquièrent ce gène, il n'y aura alors plus aucun antibiotique actuellement disponible pour les arrêter, redoutent les autorités sanitaires. Pour le Dr Tom Frieden, le directeur des CDC, "nous risquons de revenir à un monde pré-antibiotiques".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HôpitalTouché par des bactéries contagieuses, le CHUV annule des opérationsTouché par des bactéries contagieuses, le CHUV annule des opérations

SantéJusqu'à 67 bactéries découvertes dans des machines à caféJusqu'à 67 bactéries découvertes dans des machines à café

Top