02.08.2015, 19:44

Le triomphe en Allemagne d'une Suisse lilliputienne

chargement

A Hambourg, une Helvétie idéalisée attire les touristes du monde entier. Pour en saisir tous les détails, il faudrait une loupe.

Des convois CFF traversant nos campagnes ou franchissant de longs tunnels, un concert de DJ Bobo donné en plein air face à une foule compacte, un mariage villageois avec fanfare et bal populaire, un accident automobile aux portes du Simplon… autant de scènes reconstituées à l'échelle HO au Miniatur Wunderland hambourgeois, un espace dédié au top du modélisme. Si ce musée aimante à ce point les foules (plus de six millions de visiteurs en dix ans), c'est qu'il ne se contente pas de réveiller la nostalgie des adultes pour les Märklin de leur enfance. Il fascine également leurs rejetons, dont l'émerveillement se trouve désormais stimulé par les derniers apports de l'informatique.

A Hambourg, ce ne sont pas moins de 4000 m2 qui ont déjà été aménagés pour la circulation de 820 trains traversant des sites européens (Autriche, Allemagne, Scandinavie) ou américains (Montagnes Rocheuses). En plus des locomotives et wagons, 4000 autos et bateaux circulent en permanence dans les différents décors illuminés par plus de 300 000 ampoules. Les changements d'éclairages confèrent à ce royaume de Gulliver une touche féerique lorsque le ciel passe du jour à la nuit sur plus de 500 000 arbres, animaux, accessoires et personnages confectionnés par des doigts experts.

«Attention à l'arrivée du TEE!», avertit un adolescent vissé au poste de contrôle. Au prochain croisement, le train de marchandises devra céder le passage à l'express.

Pour les patients constructeurs de ces incroyables maquettes, le succès de la section helvétique - la plus admirée - tient à la diversité de ses paysages, réunissant forêts, alpages, lacs et monuments divers, reconstitués avec un réalisme saisissant.

Cette insolite réalisation a déjà nécessité plus de 600 000 heures de travail. Et ce n'est pas fini, à en juger par les espaces en cours d'aménagement, dont un aéroport où l'on verra bientôt bourdonner les avions, astucieusement suspendus à des fils invisibles. L'Afrique, l'Inde, la Grande Bretagne feront aussi leur apparition d'ici 2014.

En insistant et en se baissant, on peut se faire guider à Travers les soubassements de ce vaste terrain de jeu. Méticuleusement agrafés le long de leurs structures boisées, des milliers de fils électriques serpentent d'un relais à l'autre, sous les panneaux rappelant qu'il est interdit de fumer. On comprend vite pourquoi. /bpi

Le triomphe en Allemagne d'une Suisse lilliputienne


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EpidémieCoronavirus: six personnes contaminées près de Milan, dont une en état graveCoronavirus: six personnes contaminées près de Milan, dont une en état grave

EpidémieCoronavirus: cinq Suisses rapatriés, une vingtaine de personnes en quarantaineCoronavirus: cinq Suisses rapatriés, une vingtaine de personnes en quarantaine

SantéMesures anti-tabac: la Suisse fait figure de mauvais élèveMesures anti-tabac: la Suisse fait figure de mauvais élève

EpidémieCoronavirus:  le bilan dépasse 2000 morts, mais l’OMS se veut rassuranteCoronavirus:  le bilan dépasse 2000 morts, mais l’OMS se veut rassurante

MaladieSanté: l’épidémie de grippe a dépassé son pic en SuisseSanté: l’épidémie de grippe a dépassé son pic en Suisse

Top