28.12.2018, 11:33

L'âgisme, la discrimination des personnes âgées, est plus répandu en Suisse que le sexisme ou le racisme

chargement
Les personnes âgées se sentent régulièrement discriminées en Suisse (illustration).

société Ils coûtent trop cher, menacent nos retraites, font augmenter nos primes d'assurance maladie... les aînés ne sont pas toujours bien traités. Et la Suisse n'échappe à l'âgisme. Il est même plus répandu que le sexisme ou le racisme.

L'âgisme, soit la stigmatisation des personnes âgées, est un phénomène répandu et la Suisse n'y échappe pas. Selon une étude, 28% des personnes interrogées ont rapporté des cas survenus l'année précédente.

C'est plus que le sexisme (22%) et le racisme (12%), relève vendredi Christian Maggiori, professeur à la Haute Ecole de travail social de Fribourg, interviewé dans La Liberté. Et d'ajouter que, dans le domaine de la santé, "30% des personnes de 70 ans et plus ont le sentiment d’être traitées de manière injuste à cause de leur âge".

Pour expliquer l'augmentation des discriminations envers les aînés, le professeur Maggiori avancent plusieurs facteurs. Comparé au racisme ou au sexisme, "l'âgisme est encore relativement toléré": il n'y a pas de loi contre cette discrimination.

Une menace pour les jeunes?

De plus, les personnes âgées sont souvent pointées du doigt en ce qui concerne la hausse des coûts de la santé. Finalement, les plus jeunes peuvent les percevoir "comme une menace pour leurs retraites".

En novembre, Christian Maggiori a reçu un prix de la Fondation Leenaards. Avec les 50'000 francs obtenus, il évaluera la faisabilité et la pertinence d'un programme de sensibilisation à l'âgisme pour les enfants.

Il est important de travailler avec les enfants car les stéréotypes sont intégrés dès l'âge de 4 ou 5 ans, explique-t-il dans le quotidien fribourgeois. Quand elle sera âgée, la personne appliquera ces stéréotypes à elle-même, ce qui aura un impact sur son bien-être, poursuit-il. Et d'illustrer: certaines personnes âgées auront par exemple tendance à négliger de se faire soigner car elles estiment qu'il est normal d'être malade à partir d'un certain âge.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ClimatSanté: personnes âgées, urbaines ou malades davantage menacées par le réchauffement climatiqueSanté: personnes âgées, urbaines ou malades davantage menacées par le réchauffement climatique

étudeLes personnes âgées de plus de 55 ans volées de 400 millions par an en Suisse, selon Pro SenectuteLes personnes âgées de plus de 55 ans volées de 400 millions par an en Suisse, selon Pro Senectute

Troisième âgeLe canton de Neuchâtel doit encore créer 370 places d'accueil de jour pour personnes âgéesLe canton de Neuchâtel doit encore créer 370 places d'accueil de jour pour personnes âgées

VolGenève : ils volaient les cartes bancaires de personnes âgéesGenève : ils volaient les cartes bancaires de personnes âgées

Top