11.11.2018, 17:12

Radio-télévision alémanique: la nouvelle directrice ne veut plus du journalisme d'opinion

chargement
Nathalie Wappler veut redonner confiance aux auditeurs et aux téléspectateurs de la SRF.

médias Les journalistes doivent informer, exposer des faits, mais pas donner leur opinion. Nathalie Wappler, la nouvelle directrice de la SRF tire les leçons du vote sur No Billag. Elle veut aussi développer des collaborations régionales.

Les chaînes de la radio-télévision alémanique SRF vont devoir renoncer au journalisme d'opinion. Les émissions d'information ne doivent pas juger, mais seulement illustrer des sujets, affirme la directrice désignée de la SRF, Nathalie Wappler.

"Nous devons produire un programme qui informe sans polariser. Nous ne devons pas faire de journalisme d'opinion", déclare Mme Wappler dans une interview à la NZZ am Sonntag. Celle qui prendra ses fonctions au début 2019 est chargée notamment de redéfinir le service public après la votation sur l'initiative "No Billag".

Les sujets de la SRF doivent se garder de tout jugement. "Si nous donnons la parole à un politicien et que le journaliste donne l'impression qu'il en sait plus que lui, cela provoque une perte de confiance."

Eviter les clichés faciles

Et Mme Wappler d'ajouter que les journalistes doivent veiller à éviter des clichés faciles, en particulier à l'encontre des politiciens UDC taxés de "Stumpenraucher" (fumeurs de cigares bas de gamme). SRF est régulièrement critiquée par des membres du plus important parti de Suisse.

Dans le service public, le divertissement ne doit en aucun cas mépriser la dignité humaine ou verser dans le voyeurisme. Et l'information ne devrait pas choquer. "Je ne veux plus de titres sensationnalistes à l'avenir pour faire autant de clics que possible", a déclaré l'ancienne directrice de la culture à la SRF. Elle veut donner plus d'espace à la recherche.

Collaboration avec les privés

A l'avenir, Mme Wappler entend aussi travailler avec des médias et des éditeurs privés. Elle songe à la création de pools de journalistes dans les régions pour permettre à de petites rédactions de profiter du savoir-faire de la SRF.

"La BBC a créé avec des médias régionaux un réseau de journalistes locaux sur lequel les rédactions plus petites peuvent s'appuyer. Ce qui renforce le journalisme local." Un tel modèle pourrait être intéressant pour la Suisse.

A partir de 2019, la SSR devra économiser 100 millions de francs par année. Pour la SRF, Mme Wappler qu'elle devra probablement supprimer 47 postes. Elle prendra des décisions "qui ne plairont pas à tout le monde", dit-elle, sans préciser où le couperet tombera.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

analyse de votationRejet de "No Billag": les votants ont craint la disparition de la SSRRejet de "No Billag": les votants ont craint la disparition de la SSR

médiasL'après No Billag: diminuer la pub sur le service public profiterait surtout à Google et FacebookL'après No Billag: diminuer la pub sur le service public profiterait surtout à Google et Facebook

RedevanceNo Billag: "Le débat sur le service public ne fait que commencer", dit la presseNo Billag: "Le débat sur le service public ne fait que commencer", dit la presse

L'après "No Billag"

Suite aux votations de dimanche, la presse constate que le débat sur la mission de la SSR et du service public ne fait...

  05.03.2018 07:02

Redevance radio-tvNo Billag: après le non à l’initiative, la SSR annonce des économies et des réformesNo Billag: après le non à l’initiative, la SSR annonce des économies et des réformes

Top