12.05.2016, 16:41

Des accusations d'agression sexuelle rattrapent Woody Allen sur le tapis rouge

chargement
1/51  

Cinéma Alors qu'il est présent à Cannes pour présenter son dernier film "Café Society", Woody Allen est rattrapé par des accusations d'agression sexuelle. Son propre fils a dénoncé "le silence" qui entourerait le passé de son père en raison de son statut de star.

Des accusations d'agression sexuelle contre Woody Allen ont ressurgi en plein Festival de Cannes, alors que le réalisateur américain de 80 ans était la star du tapis rouge. Il y présente hors compétition son dernier film "Café Society".

Le coup est parti de l'autre côté de l'Atlantique. Dans une tribune au vitriol parue dans The Hollywood Reporter, son propre fils, le journaliste Ronan Farrow, dénonce "le silence" qui entourerait le passé de son père, en raison de son statut de réalisateur star. L'affaire s'est pourtant invitée au Palais des festivals, en pleine cérémonie d'ouverture, via un trait d'humour ambigu.

Il peut "faire confiance à la presse pour ne pas (lui) poser de questions dérangeantes. Ce n'est pas le moment. Ce n'est pas l'endroit. Ca ne se fait pas", a dénoncé Ronan Farrow. En cause: des accusations portées par la fille adoptive du réalisateur. Dylan Farrow accuse Woody Allen de l'avoir agressé sexuellement, lorsqu'elle était enfant. Le réalisateur américain réfute.

Comme le redoutait son fils, aucune question n'a été posée à Cannes sur le sujet lors de la conférence de presse de présentation de "Café Society". Le film de Woody Allen était présenté hors compétition, en ouverture du Festival mercredi soir.

 

La pique de Lafitte

Mais quelques heures plus tard, en pleine cérémonie d'ouverture, le thème a ressurgi. Devant un Woody Allen impassible, le maître de cérémonie, le comédien français Laurent Lafitte, a lancé: "Ça fait plaisir que vous soyez en France, parce que ces dernières années vous avez beaucoup tourné en Europe, alors que vous n'êtes même pas condamné pour viol aux Etats-Unis."

Lâchée sans autre explication, la petite phrase pouvait faire allusion aussi bien aux accusations de la fille de Woody Allen, qu'au parcours de Roman Polanski. Le réalisateur franco-polonais est poursuivi aux Etats-Unis pour le viol présumé d'une mineure.

La pique du comédien a fait le buzz sur les réseaux sociaux et déclenché l'ire de l'épouse de Polanski. Sur son compte certifié Instagram, Emmanuelle Seigner a qualifié Laurent Lafitte de "pathétique" et "gros blaireau". "Quelle loose, cette cérémonie #vulgaire #médiocre", a ajouté l'actrice.

La presse américaine a interprété les mots de Laurent Lafitte comme une attaque frontale contre l'Américain. "Le festival se moque de Woody, alors que son fils le traite de pervers", commente en une le tabloïd New York Post.

Interrogés par l'AFP, ni le festival de Cannes ni Canal+, producteur et responsable éditorial de la cérémonie, n'ont souhaité réagir.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Festival de CannesFestival de Cannes: le défilé des stars a commencé sur le tapis rougeFestival de Cannes: le défilé des stars a commencé sur le tapis rouge

Top