16.06.2020, 20:00

Une femme en plein bouleversement

Premium
chargement
Marija Škaričić incarne le désir d’indépendance.

A plus de quarante ans, une femme peut-elle sortir du rôle qu’on lui a imposé? Andrea Štaka l’affirme dans «Mare», un portrait au féminin bouleversant de vérité.

Lauréate du Léopard d’or du Festival de Locarno avec «Das Fraülein» en 2006, la productrice, scénariste et réalisatrice croato-suisse Andrea Štaka revient avec «Mare». Sans conteste, son plus beau film à ce jour, qu’elle a tourné dans les environs directs de l’aéroport de Dubrovnik. Propos d’une cinéaste pour qui le féminisme n’est pas un vain mot.

Comment nait un film d’Andrea Štaka?

Comme souvent chez moi, d’une conjonction d’éléments… En tout premier, l’envie de donner un rôle à Marija...

À lire aussi...

CinémaNeuchâtel: clap de fin pour l'édition entièrement en ligne du NIFFFNeuchâtel: clap de fin pour l'édition entièrement en ligne du NIFFF

CinémaCinéma: les sorties de la semaine à ne pas raterCinéma: les sorties de la semaine à ne pas rater

CinémaUn tour de manège irrésistible au NifffUn tour de manège irrésistible au Nifff

Coup d’envoi du Nifff hors-série

L’édition spéciale Covid du Festival international du film fantastique de Neuchâtel (Nifff) démarre ce vendredi...

  03.07.2020 15:46

EgalitéCinéma: plus de femmes et moins de Blancs aux OscarsCinéma: plus de femmes et moins de Blancs aux Oscars

CinémaCinéma: les sorties de la semaine à ne pas raterCinéma: les sorties de la semaine à ne pas rater

Top