29.10.2020, 15:00
Lecture: 6min

Maïwenn: «J’étais obsédée par mes racines»

Premium
chargement
Avec «ADN», Maïwenn signe un nouveau film inspiré de son vécu.

Cinéma Maïwenn revient avec un film tragicomique, qui dresse le portrait d’une famille partagée entre origines algériennes et françaises. Rencontre.

Enfant-actrice devenue scénariste et réalisatrice, Maïwenn Le Besco est l’auteure de films poignants, comme «Polisse», drame sur la brigade de protection des mineurs de Paris, et «Mon roi», récit d’une passion destructrice pour un pervers narcissique. Avec «ADN», elle signe un nouveau film inspiré de son vécu.

Maïwenn, votre nouveau film est-il autobiographique?

Je n’aime pas le terme autobiographique. J’ai l’impression que je serai étiquetée «films personnels» jusqu’à ma mort,...

À lire aussi...

DivertissementCinéma: la «sélection officielle» du Festival de Cannes dévoiléeCinéma: la «sélection officielle» du Festival de Cannes dévoilée

Top