01.11.2017, 00:01

Le maelström du film catastrophe

Abonnés
chargement
Dans la confusion, Jake voit très clair…

 01.11.2017, 00:01 Le maelström du film catastrophe

«GEOSTORM» Tous les cataclysmes du monde sont réunis dans un seul film perclus d’effets spéciaux spectaculaires et truffé de clins d’œil à la politique.

Dans le genre très hollywoodien du cinéma catastrophe, il y a le film d’incendie («La tour infernale»), le film de tornade («Twister»), le film d’inondation («Deep Impact»), le film de dérèglement climatique («Le jour d’après»), etc. Scénariste et producteur fidèle à Roland Emmerich, le spécialiste des fins du monde, Dean Devlin tente de réunir toutes les catastrophes dans un...

Dans le genre très hollywoodien du cinéma catastrophe, il y a le film d’incendie («La tour infernale»), le film de tornade («Twister»), le film d’inondation («Deep Impact»), le film de dérèglement climatique («Le jour d’après»), etc. Scénariste et producteur fidèle à Roland Emmerich, le spécialiste des fins du monde, Dean Devlin tente de réunir toutes les catastrophes dans un seul et même film, «Geostorm», qui fait dès lors figure de curieux maelström…

Climat maîtrisé

Ouf! Suite aux ouragans dévastateurs de 2019, les hommes sont parvenus à réguler le Réchauffement climatique en envoyant dans l’espace une kyrielle de satellites qui permettent de maîtriser le temps qu’il fait. Zut, rien ne va plus! L’installation commence à boguer, congelant une ville entière en plein désert afghan ou explosant la croûte terrestre à Hong-Kong. Pour résoudre le problème, Jake, l’un des créateurs du système, est envoyé sur une station spatiale internationale. Réussira-t-il à trouver la faille et à sauver le monde d’une tempête planétaire irréversible, un «Geostorm»?

Grandeur de l’Amérique

A grand renfort de Musique symphonique et d’effets spéciaux, le réalisateur Dean Devlin aligne les scènes catastrophes en multipliant les explications à l’origine de la terrible dysfonction (virus, radicalisation, etc.). Malin, il place en fait son personnage au centre d’un complot politique visant à «rendre sa grandeur à l’Amérique», avant qu’il ne soit sauvé par… un Mexicain! Bref, du grand spectacle typique du genre et réservé aux fans du genre, mais pourvu de quelques piques politiques. Raphaël Chevalley

de Dean Devlin, avec Gerard Butler, Jim Sturgess, Abbie Cornish… Durée: 1h49 Age légal/conseillé: 12/14


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top