«Le désir suspend la question des genres»

chargement

Cinéma Jeune réalisatrice remarquée à Cannes, Charline Bourgeois-Tacquet livre «Les amours d’Anaïs», un premier film plein de vivacité sur le désir. Avec Anaïs Demoustier en tête d’affiche.

 15.09.2021, 10:43
Lecture: 5min
Premium
La jeune Anaïs (Anaïs Demoustier) est attirée par Emilie (Valeria Bruni Tedeschi), une romancière charismatique…

La cinéaste française Charline Bourgeois-Tacquet s’est fait remarquer à Cannes en 2018 avec son court-métrage «Pauline asservie». Elle en a repris le personnage dans son premier long-métrage, «Les amours d’Anaïs», présenté cet été sur la Croisette. Rencontre.

Charline Bourgeois-Tacquet, comment est né votre désir de cinéma?

A 14 ans, j’ai eu une révélation en voyant Isabelle Huppert sur scène. Je voulais être actrice, mais j’ai travaillé dans l’édition et à 25 ans j’ai tout quitté. Je me suis mise à écrire pour me créer des rôles et j’ai tourné des...

À lire aussi...

RECOMPENSESCinéma – Venise: le Lion d’or décerné à «L’Evénement», d’Audrey DiwanCinéma – Venise: le Lion d’or décerné à «L’Evénement», d’Audrey Diwan

CinémaLe meilleur du cinéma français est à découvrir à BienneLe meilleur du cinéma français est à découvrir à Bienne

CinémaCinéma: «Sìrìrì, le cardinal et l’imam», le nouveau film de Manuel von StürlerCinéma: «Sìrìrì, le cardinal et l’imam», le nouveau film de Manuel von Stürler

CinémaCinéma: "Cinq nouvelles du cerveau", le nouveau film de Jean-Stéphane BronCinéma: "Cinq nouvelles du cerveau", le nouveau film de Jean-Stéphane Bron

Top