06.02.2018, 00:01

«La limite entre le bien et le mal est sans cesse brouillée»

Premium
chargement

INTERVIEW Dans «L’Intrusa», le cinéaste Leonardo Di Costanzo décrit le dilemme d’une éducatrice confrontée à une réalité complexe. Un chef-d’œuvre de cinéma éthique, à voir à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds.

Quelle est la genèse de «L’Intrusa» et pourquoi l’avoir tourné à Naples?

La plupart des films que j’ai faits, je les ai tournés à Naples. C’est ma ville, et je ne peux raconter que les réalités que je connais. L’histoire de «L’intrusa» s’est réellement passée. On me l’a racontée. Elle est ancrée dans l’univers du bénévolat et du volontariat qui...

À lire aussi...

CultureLes cinémas rouvrent ce week-end en Suisse romandeLes cinémas rouvrent ce week-end en Suisse romande

Les cinémas rouvrent ce week-end

Dès samedi, des cinémas de Suisse romande reprennent leurs séances avec les projections de films arrêtés par le...

  03.06.2020 15:22

Les salles obscures à la veille de leur déconfinementLes salles obscures à la veille de leur déconfinement

DéconfinementMoteur! Les cinémas neuchâtelois se préparent à la réouvertureMoteur! Les cinémas neuchâtelois se préparent à la réouverture

sortie VODÇa balance pas mal à PalermeÇa balance pas mal à Palerme

Ça balance pas mal à Palerme

Dans «Le traître», le cinéaste italien Marco Bellocchio retrace avec un talent fou le destin à la fois grandiose et...

  26.05.2020 20:00
Premium

FRANCEJean-Loup Dabadie est décédé dimancheJean-Loup Dabadie est décédé dimanche

Jean-Loup Dabadie est décédé

Parolier et scénariste, écrivain et journaliste, Jean-Loup Dabadie est décédé dimanche à l’age de 81 ans à l’hôpital de...

  24.05.2020 20:45

Top