16.10.2019, 00:01

La liberté se dévoile à Alger

Premium
chargement
Nedjma  (Lyna Khoudri)  est une «papicha»:  une jeune Algéroise libérée.

«PAPICHA» La réalisatrice algérienne Mounia Meddour lance un puissant cri de rage face à l’obscurantisme. Un film sensoriel et haletant.

Formée au journalisme et au cinéma à Alger puis à Paris, Mounia Meddour a réalisé plusieurs documentaires, dont «Cinéma algérien, un nouveau souffle», consacré à la génération de cinéastes ayant connu la décennie noire durant leur jeunesse. Avec «Papicha», la réalisatrice livre son premier long-métrage de fiction. Librement inspiré de faits réels, tel qu’annoncé au générique, ce film libertaire...

À lire aussi...

CinémaSamir: «Comme un «Toto» suisse à Dübendorf»Samir: «Comme un «Toto» suisse à Dübendorf»

VisibilitéTélévision: un accord inédit pour diffuser plus largement les films romandsTélévision: un accord inédit pour diffuser plus largement les films romands

CinémaCinéma: les sorties de la semaine à ne pas raterCinéma: les sorties de la semaine à ne pas rater

Cinéma«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret

CinémaMichel Hazanavicius se lance dans la comédie familialeMichel Hazanavicius se lance dans la comédie familiale

Michel Hazanavicius se confie

Avec «Le prince oublié», Michel Hazanavicius réalise son premier film familial. Rencontre.

  14.02.2020 13:00
Premium

Top