Chérir la chair

chargement

RESPECT Alors que les femmes font la grève pour obtenir l’égalité, la chercheuse de l’Université de Lausanne Stéphanie Pahud propose de donner une nouvelle place au corps et à la bienveillance.

 22.06.2019, 00:01
Premium
1/2  

sous-titré «Nos corps nous parlent», «Chairissons-n♥us!» le livre de Stéphanie Pahud et son néologisme s’intéressent au corps. En partant du constat que nous sommes tous vulnérables et interdépendants et que nos liens sociaux et notre rapport au monde ne peuvent s’en détacher. Sans moralisme et avec divers intervenants, écrivains, tatoueuse et psychologue participent à cette réflexion. Lecture politique de...

À lire aussi...

LittératureLittérature: Le Plume-Patte de Philippe Villard ou l’histoire d’un mécanicien alpinLittérature: Le Plume-Patte de Philippe Villard ou l’histoire d’un mécanicien alpin

NATURELac de Neuchâtel: Jamy nous fait (re) découvrir la Grande CariçaieLac de Neuchâtel: Jamy nous fait (re) découvrir la Grande Cariçaie

COVID-19Neuchâtel: trois manifestations de 300 à 600 personnes en juinNeuchâtel: trois manifestations de 300 à 600 personnes en juin

CultureLa Chaux-de-Fonds: Pierrine Guillaume-Gentil nommée secrétaire générale du TPRLa Chaux-de-Fonds: Pierrine Guillaume-Gentil nommée secrétaire générale du TPR

Bonne nouvelleCéline Dion chantera au Paléo Festival Nyon en 2023Céline Dion chantera au Paléo Festival Nyon en 2023

Top