13.12.2016, 21:57

Etats-Unis: un garçon de 5 ans en phase terminale meurt dans les bras du Père Noël

chargement
Le Père Noël a subi une épreuve émotionnellement très dure, mais il a choisi de continuer à faire sourire les enfants.

touchant Eric Schmitt-Matzen est un Père Noël semi-professionnel qui fait chaque année le bonheur de milliers d'enfants dans le Tennessee, au sud des Etats-Unis. Ce Noël 2016 restera toutefois à jamais dans sa mémoire. A 60 ans, il a réalisé le dernier rêve d'un petit garçon de 5 ans en phase terminale qui est mort dans ses bras. Un vrai conte de Noël. Triste, mais d'une rare intensité.

Le Père Noël existe vraiment. Il a 60 ans et il habite près de Nashville, dans le Tennessee, au sud des Etats-Unis et il s'appelle Eric Schmitt-Matzen. Il est ingénieur en génie mécanique dans l'entreprise d'emballages dont il est co-propriétaire. Mais, durant toute la période de Noël, il redevient ce qu'il est réellement, avec une vraie barbe blanche, une vraie moustache soignée aux petits oignons, une taille de plus d'1 m 80 et plus de 140 kilos sur la balance. Il est même né le jour de la St-Nicolas, un 6 décembre.

Le Knoxville News Sentinel raconte qu'il donne environ 80 représentations par saison pour faire briller les yeux des petits enfants. Tout, chez lui, rappelle sa passion. De sa sonnerie de téléphone "Vive le vent", à ses éternelles bretelles de Père Noël qu'il ne quitte jamais de toute l'année. Une vie remplie de bonheur.

Juste les bretelles

Mais c'était jusqu'à il y a quelques semaines. Lorsqu'il rentre du boulot, il reçoit l'appel d'une infirmière qui lui explique qu'un garçon de 5 ans, très malade, veut voir le Père Noël. "Je lui ai di OK, mais laissez-moi juste le temps d'enfiler mon costume." Elle rétorque qu'il n'aura pas le temps de le faire et qu'il faut qu'il vienne tout de suite. "Les bretelles suffiront. Venez."

15 minutes plus tard, Eric arrive à l'hôpital. Il y rencontre la maman du garçon et les membres de sa famille. Elle avait acheté un jouet et elle lui a demandé de le lui apporter. "J'ai compris que c'était la fin et j'ai demandé à ceux qui ne pourraient pas le supporter de rester dehors." Il ajoute: "si je vous vois pleurer, je vais craquer et je ne pourrai pas faire ce que j'ai à faire." Tous les autres sont donc restés à l'extérieur des soins intensifs, assistant à la scène, en larmes, derrière une vitre.

Il raconte:

 

"Quand je suis entré, il était couché là, si faible qu'on aurait dit qu'il allait s'endormir. Je me suis assis sur son lit et je lui ai demandé: "alors, j'ai entendu dire que tu allais manquer Noël? Il n'est pas question que tu manques Noël, parce que tu es mon elfe numéro 1."

"Il m'a regardé et m'a demandé: vraiment?"

"Bien sûr!"

Eric lui a ensuite donné son cadeau, mais le garçon était si faible qu'il a eu de la peine à l'ouvrir.

"Ils disent que je vais mourir, qu'est-ce que je vais dire là où je vais aller?"

"Tu peux me faire une grande faveur? Quand tu seras là bas, tu leur diras que tu es l'elfe numéro 1 du Père Noël et ils te laisseront entrer." Le petit s'est alors assis et il a fait un gros câlin au Père Noël. "Vous pouvez m'aidez?". "Je l'ai ensuite serré dans mes bras et, avant que je ne puisse dire quelque chose, il est mort. J'ai continué à le serrer contre moi."

A l'extérieur, tout le monde s'est rendu compte de ce qui s'était passé. Sa mère s'est précipitée à l'intérieur en criant: "Non, non, pas encore!". Eric lui a tendu son fils et il est sorti rapidement de la chambre.

Tout laisser tomber?

Eric admet avoir pleuré sur tout le chemin du retour. Le lendemain de cet épisode douloureux, il devait aller voir ses enfants à Nashville, mais il a dû attendre trois jours pour se remettre, émotionnellement, et être prêt à passer de bons moments en famille. L'idée d'abandonner son costume de Père Noël lui a même traversé l'esprit, tant cette histoire l'a choqué. Mais il a eu la force de redonner un spectacle. "Les rires des enfants m'ont remis en selle. Ils m'ont fait réaliser le rôle que j'avais à jouer, pour eux et pour moi."

L'histoire du Knoxville News Sentinel fait depuis 24 heures le tour du monde et le nom d'Eric Schmitt-Matzen est à la une de nombreux médias de la planète. C'est normal, on est à quelques jours de Noël et c'est lui, le vrai Père Noël. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

pas sageEtats-Unis: un pasteur extrémiste texan annonce aux petits enfants que le Père Noël n'existe pasEtats-Unis: un pasteur extrémiste texan annonce aux petits enfants que le Père Noël n'existe pas

EnvironnementEnvironnement: victimes du réchauffement climatique, les rennes du Père Noël s'affaiblissentEnvironnement: victimes du réchauffement climatique, les rennes du Père Noël s'affaiblissent

ConsommationLes Ponts/La Sagne Deux communes qui vendent encore des sapins de Noël du paysLes Ponts/La Sagne Deux communes qui vendent encore des sapins de Noël du pays

E-commerceAchats de Noël: attention, un faux e-mail d'Amazon piège les consommateursAchats de Noël: attention, un faux e-mail d'Amazon piège les consommateurs

N'ouvrez pas cet e-mail d'Amazon

Ces derniers jours, des milliers de clients du site Amazon ont reçu un e-mail factice leur demandant de réintroduire...

  10.12.2016 08:00

Top