16.03.2016, 16:08

Allemagne: un couple de manchots homosexuels adopte un oeuf

chargement
Les deux papas gays ont accueilli l’œuf abandonné avec joie et l'ont couvé à tour de rôle.

Allemagne Les responsables du zoo de Bremerhaven ont confié des œufs abandonnés aux trois couples de manchots homosexuels du parc. L'un des trois duos a accueilli l’œuf avec joie et s'est parfaitement occupé de l'oisillon issu de la coquille.

Cela fait quelques années que le zoo de Bremerhaven, en Allemagne, tente de conserver la race des manchots de Humboldt, une espèce menacée. Un projet d'autant plus délicat que sur 10 couples que compte le parc, 3 sont homosexuels et ne peuvent donc pas se reproduire. Les responsables avaient d'abord tenté d'introduire de nouvelles femelles dans le groupe de manchots, espérant que celles-ci séduisent tout de même les mâles homosexuels. En vain puisque les couples, très soudés, sont restés unis.

Une autre idée a donc émergé: confier aux manchots gays des oeufs rejetés par les couples hétérosexuels, rapporte Sciences et Avenir. Les premiers construisant chaque année un nid qui reste vide, il a suffi aux responsables d'y déposer un oeuf orphelin. Résultat: l'un des trois couples a accepté ce cadeau avec joie. Les deux mâles se sont relayés pour la couvée et se sont parfaitement occupés du petit oisillon par la suite, le protégeant et le nourrissant. 

Réalisée en 2009, cette expérience très réussie a été relevée cette semaine par l'émission Zapping Sauvage. Le manchot Humboldt est l'une des espèces les plus menacées au monde. Il en resterait 2'000 à l'état sauvage.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TouchantUn manchot parcourt chaque année 8'000 km pour revoir son sauveurUn manchot parcourt chaque année 8'000 km pour revoir son sauveur

Top