29.01.2019, 10:22

Une année 2018 de forte hausse pour les exportations horlogères

chargement
La croissance a été particulièrement soutenue durant le premier semestre.

HORLOGERIE L'année 2018 a connu une forte hausse des exportations horlogères en Suisse. Les ventes ont atteint 21,17 milliards de francs, en hausse de 6,3% en termes nominaux, a annoncé mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD).

Les exportations horlogères suisses ont connu une année 2018 en croissance. Les ventes ont atteint 21,17 milliards de francs, en hausse de 6,3% en termes nominaux (non-corrigée des variations de prix), a annoncé mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD). L'augmentation est de 4,3% en termes réels (ajustée de l'inflation).

«Les exportations horlogères ont réalisé un résultat en ligne avec les prévisions en 2018», précise de son côté la Fédération horlogère suisse (FH). La croissance a été particulièrement soutenue durant le premier semestre (+10,6%), avant de ralentir à 2,3% en seconde moitié d'année, notamment en Chine.

«Les incertitudes aux niveaux macroéconomique, commercial et politique ont influencé l'évolution de la branche, qui a également dû composer avec la concurrence d'autres produits de luxe ou d'objets connectés».

En termes de produits, les montres-bracelets ont compté pour près de 95% des exportations horlogères totales en valeur. Leurs ventes ont atteint 19,9 milliards de francs (+6,1%). En revanche, les volumes se sont rétractés de 2,3%, à 23,7 millions de pièces.

A lire aussi : Croissance encore au rendez-vous pour l’horlogerie suisse en 2019

Les montres de moins de 500 francs ont reculé (-5%). Au-dessus, les résultats se sont montrés très positifs, avec +7,5% en valeur et +8,1% en volume.

Pour le seul mois de décembre 2018, les exportations horlogères suisses ont affiché leur deuxième baisse mensuelle de l'année, après celle de septembre. Elles ont reculé de 2,8% pour 1,6 milliard de francs. Le nombre total de pièces a diminué de 10% pour le troisième mois consécutif. Des baisses ont été enregistrées tant en Chine (-10,1%) qu'en Europe dans son ensemble (-5,8%).

La Corée du Sud et Hong Kong en forte progression

En 2018, la croissance des exportations horlogères suisses a été tirée par l'Asie, représentant plus de la moitié du chiffre d'affaires de la branche (53%), en croissance de 12,2%. L'Amérique (+7,2%), Etats-Unis en tête, a absorbé 14% des exportations horlogères suisses. L'Europe (-2,9%) est restée un débouché important avec 31% de parts de marché.

En Asie, la Corée du Sud (+25,7%) a affiché la plus forte reprise, suivie par Hong Kong (+19,1%). La Chine (+11,7%) a connu un ralentissement progressif.

Les Etats-Unis (+8,2%) ont retrouvé le chemin de la croissance après trois ans de baisse et n'ont cessé d'accélérer leur rythme en 2018.

Les débouchés en baisse se sont tous situés en Europe, avec notamment le repli du Royaume-Uni (-4,4%), de l'Italie (-14,3%) et de l'Espagne (-11,4%).

Pour 2019, la Fédération horlogère suisse se montre réservée. «Les signes de tassement, les indicateurs économiques et les incertitudes qui subsistent à plusieurs niveaux invitent à un optimisme prudent pour 2019. Les exportations horlogères devraient poursuivre leur progression, mais de manière plus mesurée».

ATS

À lire aussi...

Horlogerie"Un changement de paradigme" à l'oeuvre dans l'horlogerie"Un changement de paradigme" à l'oeuvre dans l'horlogerie

IndustrieHorlogerie: la dynamique pourrait ralentir un peu en 2019Horlogerie: la dynamique pourrait ralentir un peu en 2019

RencontreHorlogerie: pour ce chercheur neuchâtelois, l’effet de la pub est mesurableHorlogerie: pour ce chercheur neuchâtelois, l’effet de la pub est mesurable

PatrimoineDeux livres publiés par le Musée d’horlogerie de La Chaux-de-FondsDeux livres publiés par le Musée d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds

Top