08.11.2019, 12:30

Les Neuchâtelois Bulgari et Voutilainen ont été primés deux fois au Grand Prix d’horlogerie de Genève

chargement
La Starry Night Vine, de Kari Voutilainen.

GRAND PRIX D’HORLOGERIE Les Neuchâtelois ne sont pas revenus bredouilles du Grand Prix d’horlogerie de Genève. Kari Voutilainen, les chronomètres Ferdinand Berthoud et Bulgari ont brillé. Mais l’Aiguille d’or, récompense suprême, échappe au canton pour la première fois depuis 5 ans.

Kari Voutilainen n’est pas allé au bout du lac Léman pour rien. L’horloger finlandais établi à Môtiers revient du Grand Prix d’horlogerie de Genève 2019, qui s’est déroulé jeudi 7 novembre au soir, avec deux distinctions.

Sa 28ti, ci-dessus, remporte la catégorie Montres homme. Elle indique les heures, les minutes, les secondes et la réserve de marche. Son mouvement est inversé. Autrement dit, les principaux mécanismes sont visibles côté cadran. Elle comporte de nombreuses autres particularités techniques et esthétiques.

Quant à sa Starry Night Vine, elle est récompensée dans la catégorie Savoir-faire artistique.

La maison Chronométrie Ferdinand Berthoud, de Fleurier, remporte le prix de la catégorie des Montres de chronométrie pour son Carburised Steel Regulator. La montre, dotée d’une grande aiguille centrale des minutes, affiche aussi l’heure et les secondes, ainsi que la réserve de marche. Et elle est munie d’un tourbillon.

Bulgari (Neuchâtel et Saignelégier) met la main sur deux récompenses: l’une dans la catégorie Montres à chronographe avec l’Octo Finissimo Chronograph GMT Automatic, l’autre dans la catégorie des Montres joaillières avec la Serpenti Misteriosi Romani, ci-dessous.

Quant à l’Aiguille d’or, la récompense suprême, elle revient à Audemars Piguet, pour un modèle ultrafin de sa classique Royal Oak. Les férus d’horlogerie neuchâteloise se consoleront, sachant que l’horloger de la Vallée de Joux est aussi actif au Locle, et en pleine construction de nouveaux ateliers. Comme dans une bonne partie des montres présentées, il y a donc un peu de «Neuchâtel» à l’intérieur de celle-ci.

C’est la première fois depuis 2014 que l’Aiguille d’Or échappe aux horlogers neuchâtelois. Le prix a en effet été successivement attribué à Greubel Forsey (La Chaux-de-Fonds), Ferdinand Berthoud, Chopard (Fleurier) et Bovet (Môtiers), avant de revenir à Audemars Piguet.

Le Grand Prix d’horlogerie de Genève comporte 18 catégories en plus de l’Aiguille d’or. Il est distribué chaque année par un jury de professionnels, sur propositions des marques horlogères.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La Chaux-de-Fonds: le Musée international d’horlogerie met en souscription une montre créée à son imageLa Chaux-de-Fonds: le Musée international d’horlogerie met en souscription une montre créée à son image

EMPLOI«Les groupes français ont modernisé l’horlogerie suisse»«Les groupes français ont modernisé l’horlogerie suisse»

INDUSTRIEL’horlogerie continue de progresserL’horlogerie continue de progresser

Top