22.03.2016, 09:55

Les exportations horlogères suisses ont fléchi en février

chargement
Ce recul est dû essentiellement à la chute des exportations en direction de Hong Kong (-25,3%), qui reste néanmoins le premier marché avec 210,4 millions de francs.

Horlogerie Le repli des exportations horlogères s'est poursuivi en février. Toutefois, la baisse, de 3,3% sur un an à 1,7 milliard de francs, est moins marquée qu'en janvier.

Le difficile début d'année, reconnu par les horlogers réunis à Baselworld, se confirme dans les chiffres. Les exportations horlogères suisses ont fléchi en février de 3,3% sur un an à 1,7 milliard de francs, affichant un 8e mois consécutif de repli.

La baisse est toutefois moins marquée (-7,9%) qu'en janvier, a indiqué mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué. Ce recul est dû essentiellement à la chute des exportations en direction de Hong Kong (-25,3%), qui reste néanmoins le premier marché avec 210,4 millions de francs.

A contrario, les Etats-Unis ont mis fin en février à cinq mois de baisse et ont renoué avec la croissance (+2,4% à 199,7 millions), en dépit d'un effet de base défavorable. Le Japon (+22,4% à 112,1 millions) a en revanche profité d'une base de comparaison plus facile et a confirmé le très bon résultat de janvier.

Cette évolution a contrasté avec la Chine (-6,8%), dont le niveau a continué de fléchir plus que la moyenne mondiale. Dans l'ensemble, l'Europe a affiché une progression de 4%. L'Italie est restée stable (+0,1%) par rapport à février 2015, tandis que l'Allemagne s'est inscrite en hausse sensible (+6,6%).

Le Royaume-Uni est en recul de 3,3% et la France de 5,1%. A contrario, les Emirats arabes unis ont enregistré une belle progression (+8,4%).

Recul plus fort en volume

En février, les montres-bracelets ont subi une baisse de 2% à 1,55 milliard. Si au total les exportations horlogères suisses sont en recul de 3,3%, c'est parce que les autres produits subissent une chute de 20,9%.

En volume, le nombre de montres exportées a diminué plus fortement qu'en valeur, puisque la baisse est de 5,7% à 2,08 millions d'unités. En nombre de pièces vendues, l'acier est en net recul (-11,5%) mais en valeur, les garde-temps dans cette matière progressent (+1,4%).
Si les montres bimétalliques progressent en volume (+15,7%), elles diminuent fortement en valeur (-6,7%). Tendance identique pour les autres matières, dont le plastique: plus de montres ont été vendues (+8,1%), mais le chiffre d'affaires a reculé (-17,1%). Les métaux précieux et les autres métaux diminuent aussi bien en volume, qu'en valeur.

Tous les segments de prix n'ont pas subi de baisse en février. Les montres de plus de 3000 francs (prix export) ont retrouvé le chemin de la croissance, aussi bien en valeur (+1,4%) qu'en nombre de pièces (+5,8%), précise la FH. Au-dessous de cette barre, tous les segments de prix ont présenté un repli.

Le recul le plus fort en valeur touche les montres de moins de 200 francs (-11,1%). Les garde-temps, dont le prix oscille entre 200 et 500 francs, subissent une diminution de 5,5%, et ceux coûtant entre 500 et 3000 francs, une baisse de 8,8%.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HorlogerieLe repli des exportations horlogères se poursuit en janvierLe repli des exportations horlogères se poursuit en janvier

Top