19.10.2016, 16:10

Le Swatch Group renoue avec la croissance en Chine depuis juillet

chargement
"On ne parle plus tellement du franc suisse trop fort", déplore le patron de Swatch Group Nick Hayek. 

   KEYSTONE

Evolution "Depuis juillet, nous enregistrons à nouveau une croissance, plus importante à chaque mois", s'est réjouit le patron de Swatch Group, Nick Hayek, dans un entretien accordé au journal alémanique Handelszeitung. Le fils de Nicolas Hayek se montre confiant par rapport à l'évolution récemment tourmentée du marché chinois.

L'action de Swatch Group faisait la course en tête du Swiss Market Index (SMI), avec Richemont et Adecco mercredi. Le patron de la firme biennoise, Nick Hayek, se montre confiant par rapport à l'évolution récemment tourmentée du marché chinois.

Omega, Blancpain et Longines en forme

"Depuis juillet, nous enregistrons à nouveau une croissance, plus importante à chaque mois", a-t-il assuré dans un entretien accordé au journal alémanique Handelszeitung. Les affaires ont été particulièrement florissantes pour la marque Omega, mais aussi pour Blancpain et Longines.

Le patron du groupe a également signalé les effets positifs de la dévaluation de la livre britannique, suite au vote en faveur du Brexit. "Les ventes de Blancpain, Omega, Longines, Tissot, mais aussi de Swatch ont considérablement augmenté", a-t-il commenté.

"Pas de crise" en Suisse

Selon lui, le marché helvétique est intact. "Dans l'industrie horlogère suisse, il n'y a pas de crise". Sur les cinq-six dernières années, nous avons enregistré des taux de croissance entre 50 et 70%. Et le "choc du franc" s'est soldé par un recul de 10 à 20% en francs.

Nick Hayek a également livré quelques indications concernant la palette de produits en Chine. L'horloger va y lancer, l'année prochaine, une Swatch Bellamy, qui pourra être chargée simplement au moyen d'une carte de crédit.

Première mondiale

Swatch a conclu dans ce sens une déclaration d'intention avec Union Pay, le plus grand émetteur de cartes de crédit de l'empire du Milieu. Selon Nick Hayek, il s'agira d'une première mondiale, dans la mesure où la montre n'aura pas besoin de Bluetooth.

Le patron de l'entreprise a également souligné s'attendre à ce que la batterie automobile conçue par Belenos, une filiale de Swatch, en collaboration avec le constructeur automobile chinois Geely soit homologuée pour le marché chinois d'ici un an ou deux.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Swatch GroupHorlogerie: le bénéfice net de Swatch Group chute de 52% au 1er semestreHorlogerie: le bénéfice net de Swatch Group chute de 52% au 1er semestre

Franc fortHorlogerie: Swatch Group promet de maintenir ses emplois en SuisseHorlogerie: Swatch Group promet de maintenir ses emplois en Suisse

HorlogerieSwatch Group lance un sévère avertissement sur résultatsSwatch Group lance un sévère avertissement sur résultats

HorlogerieLe Swatch Group se lance dans les lunettes de soleilLe Swatch Group se lance dans les lunettes de soleil

HorlogerieSwatch Group écope d'une amende pour entente illicite en PologneSwatch Group écope d'une amende pour entente illicite en Pologne

Top